Drame de Rennes : risque et vigilance dans les essais cliniques

Résumé : Le drame de Rennes — un volontaire sain qui décède dans le cours d’un essai clinique de première administration chez l’être humain d’une molécule en développement — nous rappelle que la participation aux essais biomédicaux n’est pas une situation anodine. On peut, à cette occasion, se souvenir que les drames sanitaires et les "horor stories" de l’expérimentation sur l’être humain ont été le moteur de l’évolution réglementaire sur les essais. Et que la réglementation des essais de première administration chez l’homme, qui sera sans doute précisée en réponse à l’accident, n’a d’efficacité que conjuguée à une extrême vigilance des expérimentateurs.
Type de document :
Article dans une revue
Revue droit et santé , Bordeaux : Les Etudes hospitalières, 2016, pp.275-280
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01294789
Contributeur : Philippe Amiel <>
Soumis le : mardi 29 mars 2016 - 19:53:59
Dernière modification le : jeudi 15 novembre 2018 - 20:27:37
Document(s) archivé(s) le : jeudi 30 juin 2016 - 16:30:46

Fichiers

2016-A-Amiel_RDS_70_Rennes.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01294789, version 1

Collections

Citation

Philippe Amiel. Drame de Rennes : risque et vigilance dans les essais cliniques. Revue droit et santé , Bordeaux : Les Etudes hospitalières, 2016, pp.275-280. 〈hal-01294789〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

202

Téléchargements de fichiers

210