Repenser les finalités de l’entreprise. La contribution des sciences de gestion dans un monde post-hégélien

Abstract : L’entreprise est souvent perçue comme un acteur à vocation exclusivement économique et comme une personne privée. Or son activité est indissociable de finalités qui dépassent les intérêts privés. Dans cet article, nous montrons qu’en créant de nouveaux « communs », l’entreprise bouleverse les représentations qui opposent public et privé, ou économique et social. Elle participe ainsi à l’émergence d’un monde que nous qualifions de « post-hégélien ». Et les sciences de gestion constituent un élément clé pour les nouvelles théories du politique contemporain.
Type de document :
Article dans une revue
Revue Française de Gestion, Lavoisier, 2014, 40 (245), pp.179-200. 〈10.3166/rfg.245.179-200〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01288340
Contributeur : Blanche Segrestin <>
Soumis le : lundi 14 mars 2016 - 21:52:32
Dernière modification le : lundi 12 novembre 2018 - 11:03:29

Identifiants

Citation

Kevin Levillain, Blanche Segrestin, Armand Hatchuel. Repenser les finalités de l’entreprise. La contribution des sciences de gestion dans un monde post-hégélien. Revue Française de Gestion, Lavoisier, 2014, 40 (245), pp.179-200. 〈10.3166/rfg.245.179-200〉. 〈hal-01288340〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

302