Montagnes nucléaires : beauté montagnarde et angoisse radioactive dans l'ouest américain

Résumé : Dans le sillage de la Seconde Guerre mondiale et du Projet Manhattan, le développement des installations nucléaires a eu un impact particulier sur l'Ouest américain. La région lui doit son essor économique d'après-guerre. L'une des premières installations du complexe nucléaire était située dans les montagnes de Jemez, sommet du Nouveau-Mexique. Premier laboratoire atomique au monde, devenu plus tard, le laboratoire national de Los Alamos, il s'est étendu par la suite sur l'ensemble de la zone connue sous le plateau de Pajarito et devient le stock d'armes nucléaires de la guerre froide. Après que la division Z ait été transférée de Los Alamos à la Base de Sandia sur les contreforts des montagnes de Sandia à Albuquerque en 1947, la production, les essais et l'assemblage des sont transférés à la Sandia Corporation. Les montagnes de Manzano au sud-est de la ville ont été utilisées pour stocker les armes de destruction massive produites sur place. En outre, les montagnes du Nouveau Mexique contiennent également la ressource pour les produire, devenue le minéral le plus précieux dans la seconde moitié du XXe siècle: l'uranium. Le Mont Taylor, un site sacré pour Navajo et Pueblo Amérindiens, se trouve sur le plus riche gisement du pays et porte encore les stigmates d'années d'exploitation de la mine ouverte Jackpile-Paguate. Plus au nord, dans le Colorado, les montagnes Cheyenne cachent une autre icône de la guerre froide: le Commandement de la défense aérospatiale nord-américain (NORAD) ,opérationnel à partir de 1967. Ce bunker aujourd’hui utilisé en tant que site de formation, continue d'être un symbole de la guerre froide et des angoisses de l'anéantissement nucléaire. Enfin, la dernière question, la plus controversée de l'ère nucléaire, celle des déchets nucléaires, est incarné par le site de Yucca Mountain à 100 miles au nord-ouest de Las Vegas, Nevada. Classé en 1987 comme site possible pour un stockage de haut niveau des déchets nucléaires, le débat est toujours en cours quant à la réelle sécurité du lieu. On peut remarquer la proximité d'un autre site militaire, primordiale dans l'état, le site d'essais du Nevada, où des montagnes artificielles ont façonné le paysage après les milliers de tests qui y ont été menées. Dans chacun de ces cas, on observe un fort contraste entre le panorama magnifique de la montagne et l'intensité du danger qu'ils cachent. La guerre froide et l'ère nucléaire ont produit une nouvelle utilisation de l'espace de montagne comme une cachette pour la technologie la plus terrorisante de l'humanité. Cette communication aborde les paradoxes que ces sites créent quand le spirituel amérindien rencontre la technologie, lorsque la beauté esthétique se confronte à des dangers qui défient le temps et l'espace, et quand des touristes font face à des craintes radioactives lors d'une randonnée sur les sentiers du canyon. Psychologiquement, ces paradoxes deviennent encore plus fascinant car la radioactivité invisible et inodore suinte à travers le sol et se déplace à travers l'air, transforme ces espaces en un type unique de paysage menaçant. A travers des exemples spécifiques à ces différents sites, cette communication présente de nouvelles recherches sur la création et les contradictions des montagnes nucléaires.
Type de document :
Communication dans un congrès
Deuxième Université Internationale d'hiver, Jan 2016, Autrans, France. 〈http://www.labexitem.fr/actualites/seconde-universite-internationale-dhiver-programme〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01286129
Contributeur : Vincent Rauzier <>
Soumis le : jeudi 10 mars 2016 - 12:14:50
Dernière modification le : vendredi 11 mars 2016 - 10:20:22

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Partage selon les Conditions Initiales 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : hal-01286129, version 1

Collections

Citation

Lucie Genay. Montagnes nucléaires : beauté montagnarde et angoisse radioactive dans l'ouest américain. Deuxième Université Internationale d'hiver, Jan 2016, Autrans, France. 〈http://www.labexitem.fr/actualites/seconde-universite-internationale-dhiver-programme〉. 〈hal-01286129〉

Partager

Métriques