Le tatouage samoan et ses agents. : Images, mémoire et actions rituelles.

Résumé : Les Samoans produisent deux tatouages, l’un masculin appelé pe’a, l’autre féminin appelé malu, devenus si emblématiques de leur identité que leurs motifs se retrouvent sur une multitude de médias (maillots de rugby, pagnes, sculptures, châssis de réacteur d’avion). Ces motifs, librement disséminés et commercialisés, contrastent avec les œuvres rituelles produites et contrôlées par une communauté d’experts tatoueurs. Si la technologie du tatouage peut servir de ressource pour la production de sujets politiques, elle renvoie à une image rituelle complexe mobilisant des procédés figuratifs très élaborés dont la mémorisation et la transmission ne reposent pas strictement sur une articulation de l’image à la parole mais de l’image au corps.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01267195
Contributor : Sébastien Galliot <>
Submitted on : Thursday, February 4, 2016 - 9:59:28 AM
Last modification on : Saturday, February 17, 2018 - 3:12:02 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01267195, version 1

Collections

Citation

Sébastien Galliot. Le tatouage samoan et ses agents. : Images, mémoire et actions rituelles.. Gradhiva : revue d'histoire et d'archives de l'anthropologie , Musée du quai Branly, 2015, Création plastique d'Haïti, pp.156-181. ⟨http://gradhiva.revues.org/⟩. ⟨hal-01267195⟩

Share

Metrics

Record views

163