Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Organisation et mobilisation des collectifs pour la gestion des risques : des modalités contrastées chez des monteurs installateurs et des horticulteurs

Valérie Zara-Meylan 1, 2
1 CREAPT
CEE - Centre d'études de l'emploi
Résumé : En s’appuyant sur deux recherches menées dans des situations de travail en environnement dynamique dans des secteurs professionnels différents, l’objectif de ce chapitre est d’explorer certaines modalités d’organisation et de mobilisation des collectifs de travail pour la gestion des risques. Nous examinons d’une part la situation de monteurs installateurs, agents du service festivités d’une collectivité territoriale chargés d’ériger des structures de fêtes. Les monteurs, au nombre de trente et un, travaillent en petites équipes sur divers sites intérieurs et extérieurs, dans une grande ville. Leur situation est mise en perspective, d’autre part, avec celle d’horticulteurs d’une très petite entreprise employant sept personnes aux statuts de permanents, apprentis et saisonniers. Ces horticulteurs sont chargés de la production sous serres de plantes en pot fleuries à destination d’un grossiste et assurent également la vente aux particuliers sur place. La méthodologie a été mise en place dans une perspective diachronique. Elle est fondée sur des analyses de l'activité en situation réalisées auprès des deux populations, en articulation avec l'analyse de l'histoire des services et des collectifs dans les deux cas. Nous considérons que les régulations individuelles et collectives, en particulier du point de vue de la gestion du temps et des risques, permettent d’inférer la présence d’un collectif de travail. Des situations de réélaboration collective des règles face aux difficultés et aux dysfonctionnements sont examinées, en tant que manifestation de collectifs vivants et en évolution. A l'inverse, des situations de débordement marquées par un retour à des stratégies individuelles ont amené à des interrogations sur la fragilisation possible de ces collectifs. Cette analyse comparée montre des résultats différents pour les deux collectifs examinés. Elle montre en quoi la mobilisation des collectifs de travail dépend beaucoup de l’organisation mise en place dans les entreprises sur le long cours et des marges de manoeuvre dont disposent les salariés.
Document type :
Book sections
Complete list of metadata

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01248742
Contributor : Valérie Zara-Meylan Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, December 28, 2015 - 1:38:07 PM
Last modification on : Friday, April 5, 2019 - 1:15:48 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01248742, version 1

Collections

Citation

Valérie Zara-Meylan. Organisation et mobilisation des collectifs pour la gestion des risques : des modalités contrastées chez des monteurs installateurs et des horticulteurs . La vie professionnelle : âge, expérience et santé à l’épreuve des conditions de travail, A.-F. Molinié, C. Gaudart & V. Pueyo (Eds.), 2012. ⟨hal-01248742⟩

Share

Metrics

Record views

180