Skip to Main content Skip to Navigation
Books

La division capitaliste du travail

Résumé : La thèse centrale de l'ouvrage est qu'il n'y a pas eu depuis la fin du XVIIIème siècle un mouvement généralisé de déqualification ou un mouvement d'accroissement général de la qualification réelle nécessaire pour effectuer un travail donné, mais un mouvement contradictoire de déqualification du travail des uns par "surqualification" du travail des autres, c'est-à-dire une polarisation des qualifications réelles requises, résultant d'une forme particulière de division du travail consistant à modifier la répartition sociale de "l'intelligence" de la production. Une partie de cette "intelligence" est "incorporée" aux machines et l'autre partie est distribuée entre de nombreux travailleurs, grâce à l'activité d'un nombre restreint de personnes chargées de la tâche, pourtant impossible, de penser à l'avance la totalité du procès de travail et d'en maîtriser l'ensemble des paramètres. La division de l’intelligence du travail a été le moyen pour tenter de gagner la maîtrise concrète de ce qui se passe dans la production. Inversement, pour un salarié, c'est-à-dire pour quelqu'un qui vit en vendant sa capacité de travail, l'importance de l'activité de réflexion, qu'il doit déployer pour assurer la tâche qui lui a été confiée, délimite, toutes choses égales par ailleurs, l'autonomie qu'il peut acquérir dans l'organisation du travail, le pouvoir qu'il peut exercer et le rapport de forces qu'il peut établir, la valeur marchande de sa capacité de travail, l'intérêt du travail, la maîtrise de son itinéraire professionnel et, partant, de son avenir personnel. Une lutte incessante de désappropriation et de ré-appropriation se déroule. Sur une base technique donnée, les travailleurs reconquièrent une part de pouvoir, lorsqu'ils sont amenés à suppléer aux failles techniques, à substituer une logique de l'efficacité à la rationalité théorique de l'organisation du travail, à faire face aux aléas, à maîtriser les paramètres ignorés des concepteurs de machines et des préparateurs du travail. La forme sociale même de la conception et de la préparation crée cette possibilité de ré-appropriation partielle.
Complete list of metadatas

Cited literature [19 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01245088
Contributor : Michel Freyssenet <>
Submitted on : Wednesday, December 16, 2015 - 4:50:43 PM
Last modification on : Tuesday, May 5, 2020 - 11:50:09 AM
Document(s) archivé(s) le : Saturday, April 29, 2017 - 4:56:02 PM

File

La division capitaliste du tra...
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : hal-01245088, version 1

Citation

Michel Freyssenet. La division capitaliste du travail. Savelli, 1977, ISBN-2-85930-016-3. ⟨hal-01245088⟩

Share

Metrics

Record views

429

Files downloads

1698