« Pour la capture d’un chef kanak. Le destin de Mohamed Ben Ahmed en Nouvelle-Calédonie . 1894-1935»

Résumé : Cette intervention propose de revenir sur le cas tragique d’un destin « indigène », Mohamed Ben Ahmed, né à Beni Snassen au Maroc, condamné par la Cour d’Assise d’Oran en 1889 puis transporté vers la Nouvelle-Calédonie en 1894. Emblématique d’une histoire de la transportation pénale française et des violences qui l’accompagnent, cet exemple illustre aussi toutes les ambiguités d’une trajectoire « indigène » en situation coloniale dans le contexte calédonien de la première moitié du XXe siècle. Devenu « colon pénal », Mohamed Ben Ahmed fut aussi le meurtrier de Bwëé Noèl Néa mä Pwötiba, chef kanak insurgé en 1917 contre la colonisation française avec lequel, pourtant, il entretenait des relations. L’enjeu, ici, est de tenter de comprendre celui qu’on a longtemps appelé, en Nouvelle-Calédonie,« l’arabe », ses antécédents, ses logiques ainsi que le monde de la « brousse » qu’il rencontre et qui scelle, à jamais, son destin calédonien.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01236163
Contributor : Isabelle Merle <>
Submitted on : Tuesday, December 1, 2015 - 12:37:58 PM
Last modification on : Thursday, January 18, 2018 - 1:31:39 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01236163, version 1

Collections

Citation

Isabelle Merle. « Pour la capture d’un chef kanak. Le destin de Mohamed Ben Ahmed en Nouvelle-Calédonie . 1894-1935». Séminaire international CRASC Approches comparées en situation coloniale, Ouanassa Siari Tengour Centre national de la recherche en anthropologie sociale et culturelle Oran, Oct 2015, Constantine, Algérie. ⟨hal-01236163⟩

Share

Metrics

Record views

333