Ruptures urbaines : une pragmatique spatio-temporelle

Résumé : Nous nous efforçons d’analyser comment des changements radicaux intervenus dans les conditions d’habitation du sujet citadin s’expriment par des reconfigurations des espaces-temps qu’il fréquente et des attachements qui y sont associés. Si la ville nous paraît le lieu privilégié d’une dissociation construite entre espace et temps, cette dissociation peut faire illusion en cachant le lien fondamental entre eux dans le mouvement. Ce lien se manifeste pleinement lors d’une reconfiguration, dans le moment intermédiaire que nous appelons de nomadisme, par opposition au statut citadin établi. Dans notre démarche, la question des espaces-temps sert d’outil de caractérisation, définissant une véritable pragmatique : "considérer quels sont les mouvements concrets associés à l’objet de notre conception. La conception de tous ces mouvements est la conception complète de l’objet".
Type de document :
Article dans une revue
Parcours Anthropologiques, Centre de recherches et d'études anthropologiques, 2015, 10, pp.46-64. 〈http://pa.revues.org/422〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01235143
Contributeur : Andrée-Aimée Toucas <>
Soumis le : samedi 28 novembre 2015 - 12:34:59
Dernière modification le : jeudi 7 février 2019 - 16:50:27

Identifiants

  • HAL Id : hal-01235143, version 1

Citation

Bernard Guy. Ruptures urbaines : une pragmatique spatio-temporelle. Parcours Anthropologiques, Centre de recherches et d'études anthropologiques, 2015, 10, pp.46-64. 〈http://pa.revues.org/422〉. 〈hal-01235143〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

242