La relative transparence de l'hypallage

Résumé : Cet article a pour but d'éclairer la spécificité tropique de l'hypallage. Cette figure se signale par une allotopie entre un apport hypallagique et un support d'incidence, pourtant étroitement liés syntaxiquement. Néanmoins, ni l'allotopie, ni le caractère insolite de l'association ne suffisent à elles seules à distinguer l'hypallage d'autres figures : c'est le contrepoint entre le lien syntaxique allotopique d'une part et, d'autre part, un lien moins allotopique entre l'apport hypallagique et un autre support plus isotopique, qui, à nos yeux, distingue l'hypallage d'autres tropes. Ce contrepoint permet de suggérer le trope dans le cadre du lien syntaxique tout en proposant simultanément à l'interprétation un lien non tropique avec le support plus isotopique. Le sens tropique de l'hypallage se perçoit relativement aux divers liens coexistants dans l'hypallage. Cette figure contrapuntique permet une instabilité typique entre convergence et divergence, pour laquelle nous proposons le terme de bivergence. L'hypallage favorise ainsi la coexistence de divers courants, s'inscrivant dans la problématique de l'hétérogénéité développée chez Charlotte Brontë.
Type de document :
Article dans une revue
Etudes de stylistique anglaise, Société de stylistique anglaise, Lyon, 2012
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01229415
Contributeur : Collins Hélène <>
Soumis le : lundi 16 novembre 2015 - 15:52:52
Dernière modification le : lundi 4 décembre 2017 - 15:14:21

Identifiants

  • HAL Id : hal-01229415, version 1

Collections

Citation

Hélène Collins. La relative transparence de l'hypallage. Etudes de stylistique anglaise, Société de stylistique anglaise, Lyon, 2012. 〈hal-01229415〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

102