Comment observer les résidents secondaires : le cas de la Charente-Maritime (France)

Abstract : Les résidents secondaires occupent une place majeure au sein des espaces touristiques par leur nombre, leur importance dans l’offre d’hébergement et leur contribution à l’économie locale. Ils forment une catégorie d’acteurs originale (Sacareau, Vacher, Vye 2013 ; Urbain 2002), à la fois habitants par leur statut de propriétaire et touristes par leurs pratiques, et font l’objet de nombreux débats en France comme l’étranger (Coppock, 1977, Hall & Müller, 2004). Toutefois, les usages, les rythmes de fréquentation, les représentations et les attentes des résidents secondaires restent encore mal connus, particulièrement sur le littoral. Cette méconnaissance est aussi liée aux difficultés de collecter des données qualitatives sur cette population au mode d’habiter poly-topique (Stock, 2006). Si les campagnes ont longtemps constitué le terrain privilégié pour étudier les résidents secondaires en France (Dubost (dir.), 1998 ; Bonnin & Villanova (dir), 1999 ; Ortar, 2011), ce sont les littoraux qui ont été ces dernières années particulièrement transformés par la forte augmentation des résidences secondaires (Vye, 2011 ; 2014), entrainant un intérêt croissant des chercheurs (Maupertuis, Scartabelli et Jouve, 2015 ; Rey-Vallette et al., 2015) comme des acteurs institutionnels. C’est dans ce contexte, qu’en 2013, a été lancée une étude sur les usages des résidences secondaires en Charente-Maritime, destination majeure du tourisme littoral en France et qui compte près de 100 000 résidences secondaires. Cette étude s’est construite autour d’un pilotage original réunissant l’Agence de Développement touristique de la Charente-Maritime (Charente-Maritime Tourisme), les Chambres de Commerce et d’Industrie du département et le laboratoire de recherche LIENSs (Université de La Rochelle/CNRS). Cette étude de grande ampleur (13 000 questionnaires recueillis, 1400 enquêtes téléphoniques, 5 focus groups) a également été rendue possible grâce à l’implication des collectivités territoriales (EPCI, Communes) du territoire d’étude. Notre communication montrera tout d’abord l’intérêt d’étudier les usages, les représentations et les attentes des résidents secondaires dans le cadre d’une démarche d’observation réunissant plusieurs acteurs. Puis, nous présenterons la méthodologie de l’étude menée en Charente-Maritime. Enfin, nous traiterons des principaux résultats de l’enquête départementale 2014 en montrant leur utilité pour les chercheurs comme pour les acteurs du tourisme ou de l’aménagement des territoires.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01228642
Contributor : Christine Plumejeaud-Perreau <>
Submitted on : Friday, November 13, 2015 - 3:05:07 PM
Last modification on : Thursday, January 11, 2018 - 6:23:34 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01228642, version 1

Collections

Citation

Caroline Bontet, Olivier Bellanger, Blondy Caroline, Stéphane Donnat, Christine Plumejeaud-Perreau, et al.. Comment observer les résidents secondaires : le cas de la Charente-Maritime (France). 5 ème colloque international de l’Association ASTRES, Association Tourisme, Recherche et Enseignement Supérieur, Jun 2015, La Rochelle, France. ⟨hal-01228642⟩

Share

Metrics

Record views

194