Du corps mystique à l'histoire-expérience : la nation dans l'idéalisme allemand et aujourd'hui

Résumé : La philosophie de l'idéalisme allemand a développé une fondation systématique de l'autonomie de l'individu et des droits civils. En même temps, pour Fichte et Hegel, la destination de l'homme consiste dans son unification avec une entité éternelle de caractère politique et spirituel. Pour Fichte, cette entité est la nation, qui est constituée par une langue et une culture morale-politique communes ; pour Hegel, c'est l'État national et ses institutions rationnelles. Après la crise de l'État national et sa dignité métaphysique dans le XXe siècle, des nouveaux concepts de la nation et de l'État ont surgi. La « sacralisation » de l'État est remplacée par son devoir de protéger la dignité et les droits de l'homme. Sur le modèle du concept de l'histoire de la conscience chez Hegel, la « nation » peut être conçue comme l'expérience historique commune des citoyens avec leurs constitutions et leur culture morale-politique.
Mots-clés : idéalisme allemand
Type de document :
Article dans une revue
Revue de Métaphysique et de Morale, Presses Universitaires de France, 2014, 81 (1), pp.43-73. 〈10.3917/rmm.141.0057〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01225146
Contributeur : François Texier <>
Soumis le : jeudi 5 novembre 2015 - 15:59:31
Dernière modification le : mercredi 27 juin 2018 - 16:10:01

Identifiants

Collections

Citation

Ludwig Siep, Alain Patrick Olivier. Du corps mystique à l'histoire-expérience : la nation dans l'idéalisme allemand et aujourd'hui. Revue de Métaphysique et de Morale, Presses Universitaires de France, 2014, 81 (1), pp.43-73. 〈10.3917/rmm.141.0057〉. 〈hal-01225146〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

102