Les femmes de chambre de l’hôtellerie de luxe ou le déclassement professionnel d’une élite invisible

Résumé : Les femmes de chambre de l'hôtellerie de luxe (palaces et hôtels 4 étoiles) constituaient une élite préservée au sein d’un métier socialement dévalorisé. Les observations de terrain montrent que si les conditions de travail sont objectivement meilleures que dans tous les autres secteurs de l'hôtellerie, les transformations managériales et l’évolution de la clientèle ont mis un terme à la « relation enchantée » que ces personnels entretenaient avec des clients héritiers de valeurs aristocratiques, ainsi qu’aux avantages matériels et symboliques qui y étaient associés.
Type de document :
Article dans une revue
Formation Emploi. Revue française de sciences sociales, La documentation française/CEREQ, 2013, 2013/3 (123), pp.27 - 44. 〈http://www.cairn.info/revue-formation-emploi-2013-3-page-27.htm〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01217872
Contributeur : François Texier <>
Soumis le : mardi 20 octobre 2015 - 11:19:34
Dernière modification le : mercredi 27 juin 2018 - 16:10:01

Identifiants

  • HAL Id : hal-01217872, version 1

Collections

Citation

Pascal Guibert, Gilles Lazuech, Vincent Troger. Les femmes de chambre de l’hôtellerie de luxe ou le déclassement professionnel d’une élite invisible. Formation Emploi. Revue française de sciences sociales, La documentation française/CEREQ, 2013, 2013/3 (123), pp.27 - 44. 〈http://www.cairn.info/revue-formation-emploi-2013-3-page-27.htm〉. 〈hal-01217872〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

110