Les trois sources de la vie philosophique chez John Dewey

Résumé : Comment se pose, chez John Dewey, la question de la vie philosophique ou de la philosophie comme vie ? À la convergence de trois sources : éthique, religieuse et esthétique. Les idées de perfectionnement moral et de réalisation de soi, élaborées d’abord dans un climat idéaliste, puis naturaliste, définissent une nouvelle Bildung, comme auto-éducation continuée et engagement dans des causes démocratiques. La sécularisation du religieux se conjugue avec celle de l’esthétique pour définir une expérience de métamorphose, « l’ajustement », qui marque les étapes du perfectionnement de soi. Dewey recueille ainsi l’héritage du transcendantalisme d’Emerson et de Thoreau et, à travers lui, la leçon stoïcienne pour en proposer une ré-élaboration dans une philosophie du devenir.
Keywords : Dewey
Type de document :
Article dans une revue
Le Télémaque. Philosophie, Education, Société, Presses universitaires de Caen 2014, 45 (1), 〈10.3917/tele.045.0057〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01217284
Contributeur : François Texier <>
Soumis le : lundi 19 octobre 2015 - 11:54:51
Dernière modification le : lundi 13 février 2017 - 09:21:11

Identifiants

Collections

Citation

Michel Fabre. Les trois sources de la vie philosophique chez John Dewey. Le Télémaque. Philosophie, Education, Société, Presses universitaires de Caen 2014, 45 (1), 〈10.3917/tele.045.0057〉. 〈hal-01217284〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

62