Éduquer et soigner : une éthique commune ?

Résumé : L’éthique médicale et l’éthique enseignante ont toutes les deux à résoudre un problème fondamental : concilier le respect de la liberté et la contrainte bienfaisante. Dans le soin, il s’agit bien souvent, pour le bien du malade, tel un schizophrène par exemple, de le contraindre à un traitement. Dans l’éducation, si l’idéal pour tout professeur serait que ses élèves consentent et désirent toujours apprendre, la réalité de la relation éducative est un va-et-vient constant entre la contrainte et la liberté, entre le refus de travailler et le désir d’apprendre. Il s’agit de fonder aujourd’hui, dans l’éducation et dans le soin, une éthique de l’autonomie qui soit une troisième voie, entre un paternalisme radical désuet et illégitime, et un minimalisme moral qui risque de réduire les relations entre les acteurs à de pures relations contractuelles.
Mots-clés : Ethique médicale
Type de document :
Article dans une revue
Recherches en éducation, Université de Nantes, 2013, pp.115-125. 〈http://www.recherches-en-education.net/spip.php?article158〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01216286
Contributeur : François Texier <>
Soumis le : vendredi 16 octobre 2015 - 09:17:01
Dernière modification le : mercredi 27 juin 2018 - 16:10:01

Identifiants

  • HAL Id : hal-01216286, version 1

Collections

Citation

Guillaume Durand. Éduquer et soigner : une éthique commune ?. Recherches en éducation, Université de Nantes, 2013, pp.115-125. 〈http://www.recherches-en-education.net/spip.php?article158〉. 〈hal-01216286〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

200