Réception d’un Environnement Numérique de Travail par les acteurs de l’éducation

Résumé : Dans le but de promouvoir le numérique, pour former les citoyens de demain et améliorer l’efficacité du système, le Ministère de l’Éducation Nationale ainsi que les Régions tentent de favoriser sa diffusion. Les environnements numériques de travail (ENT) mis en place avec cet objectif ont vocation à permettre des pratiques pédagogiques nouvelles, à rendre plus efficace la gestion administrative des établissements et à les ouvrir aux parents et élèves, rendant par-là plus transparente l’organisation scolaire. Au niveau local, les membres des équipes de direction et les enseignants accueillent l’ENT de manière contrastée. Les chefs d’établissement, qui ne souhaitent pas heurter leurs équipes, œuvrent au déploiement du dispositif dans un ordre négocié. En conséquence, une partie des acteurs se satisfait des bénéfices apportés par l’outil. Néanmoins, une autre partie contourne l’ENT et/ou le critique. Cette réticence à l'usage est consolidée par une crainte diffuse du contrôle de l'activité des enseignants, renouvelant ainsi la critique portée à l'encontre des récentes politiques publiques en éducation, qui seraient fondées sur une logique managériale.
Type de document :
Article dans une revue
Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication pour l'Éducation et la Formation, ATIEF, 2013, 20, pp.177-203
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01206633
Contributeur : François Texier <>
Soumis le : mardi 29 septembre 2015 - 14:05:24
Dernière modification le : lundi 20 novembre 2017 - 15:18:03

Identifiants

  • HAL Id : hal-01206633, version 1

Collections

Citation

François Burban, Xavière Lanéelle. Réception d’un Environnement Numérique de Travail par les acteurs de l’éducation. Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication pour l'Éducation et la Formation, ATIEF, 2013, 20, pp.177-203. 〈hal-01206633〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

62