L’eau et l’anthroposystème. Répartition et gestion des productions de matière et d’eau du XVIIIe s. au XXIe s. dans la plaine du Miey de Béarn

Résumé : Dans la plaine du Miey de Béarn, le cours moyen du Gave de Pau connaît une forte dynamique. Elle s’exprime dans la forme du lit en « tresses » qui débouche à l’aval après Artix sur la partie inférieure où se succèdent les méandres. Dans la zone la plus dynamique qui inclue une partie du lit majeur, les traces de chenaux aujourd’hui entièrement colmatés et de bras morts pouvant être réactivés sont le témoignage de cette mobilité du lit. Dans le lit mineur, les successions d’atterrissements, de radiers et de mouilles sont l’expression de la dynamique naturelle qu’accentuent tout en la modifiant les successions d’aménagements du lit mineur (barrage et seuils), des berges (épis et enrochements), du lit majeur (culées de ponts, routes et chemins, carrières d’extraction). Tout cela résulte d’une forte anthropisation qui a eu pour principal objet de maîtriser un gave jugé par trop impétueux et potentiellement à risques. S’y ajoute aujourd’hui une autre facette, celle d’un paysage empreint d’une nature exubérante que sont les boisements alluviaux des berges et zones humides adjacentes au cours d’eau : les Saligues. Ces espaces représentent comme autrefois, de véritables enjeux de développement local et seule la nature profonde de ces enjeux a changé. Ainsi, en aval du cours d’eau dans la plaine du Miey de Béarn, la retenue d’Artix et ses boisements offrent le gîte et une partie du couvert à des oiseaux migrateurs. Ils suscitent l’intérêt de personnes de plus en plus nombreuses qui visitent le site, jumelles en bandoulière. Plus en amont les sentiers de randonnée attirent les promeneurs avides de nature. A l’exception de l’eau et des galets, nous sommes passés d’une utilité intégrée aux pratiques domestiques, agricoles et artisanales des sociétés rurales à des pratiques récréatives de sociétés urbaines. Mais, cet « état de nature » si séduisant aujourd’hui, ne doit pas faire perdre de vue qu’au regard de l’histoire des hommes et des milieux, la saligue matérialise la zone de contact de deux écosystèmes. L’un, « l’écosystème cultivé », est celui modelé par les hommes qui l’exploitent et l’habitent depuis leurs premières installations sur les terrasses alluviales et l’autre, celui du Gave, totalement soumis aux lois biophysiques, constitue un espace d’utilité non « domestiqué ». Alors que cette interface entre ces deux milieux est sans cesse en construction et déconstruction, les agriculteurs et les autres usagers de l’eau (pour sa force motrice, ses diverses ressources à usages diversifiés …) sont enclins à vouloir maintenir des espaces stabilisés plus exploitables. C’est bien ce rapport de force incessant que nous voulons analyser en tant que constante culturelle créatrice d’un patrimoine spécifique. Notre recherche porte sur ce va et vient de l’Homme à la « Nature » mais aussi la résilience des saligues en constante recomposition pour un retour à un « état naturel », proposant par la même des ressources diversifiées pour autant d’enjeux de société.
Document type :
Reports
Complete list of metadatas

Cited literature [22 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01199254
Contributor : Joëlle Saucès <>
Submitted on : Tuesday, September 15, 2015 - 10:52:04 AM
Last modification on : Tuesday, July 9, 2019 - 11:35:17 AM
Long-term archiving on: Tuesday, December 29, 2015 - 7:03:44 AM

File

rapport_miey_2013_2014.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01199254, version 1

Collections

Citation

Dominique Cunchinabe, Pascal Palu, Marie-Paule Lavergne, Mélanie Le Couédic, Rémy Berdou. L’eau et l’anthroposystème. Répartition et gestion des productions de matière et d’eau du XVIIIe s. au XXIe s. dans la plaine du Miey de Béarn. [Rapport de recherche] ITEM EA 3002 (Identités, Territoires, Expressions, Mobilités); Université de Pau et des Pays de l'Adour. 2013, pp.138. ⟨hal-01199254⟩

Share

Metrics

Record views

770

Files downloads

467