De l'exclusion à la "guerre" : les émeutes de 2005 et 2010 dans la presse française

Résumé : Les discours médiatiques français consacrés aux émeutes en banlieue mobilisent généralement des cadres narratifs renvoyant aux problèmes de société tels que le chômage, la délinquance ou les conditions socio-économiques. L’analyse narrative et lexicale d’un ensemble d’éditions de la presse d’information générale française, parues dans les premiers jours des émeutes à l’automne 2005 (Clichy-sous-Bois) et à l’été 2010 (Grenoble), vise à saisir comment les cadres narratifs proposés par les médias lorsque la violence fait irruption participent de la construction d’un univers symbolique normatif, dans lequel les jeunes habitants des banlieues incarnent une nouvelle classe dangereuse. Face à ces jeunes gens assignés à leur territoire et à leur dangerosité, l’Etat apparaît engagé dans une guerre intérieure excluant la possibilité de les comprendre et de les réintégrer à l’ensemble sociopolitique routinisé. Dans les récits médiatiques des émeutes, l’impératif sécuritaire hobbesien apparaît comme une perspective dominante face à une approche spinozienne, plus compréhensive, de la citoyenneté.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Juliet Carpenter, Christina Horvath. Regards croisés sur la banlieue, P.I.E. Peter Lang, pp.91-106, 2015, 978-2-87574-264-3. 〈www.peterlang.com〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01188480
Contributeur : Isabelle Garcin-Marrou <>
Soumis le : dimanche 30 août 2015 - 23:32:47
Dernière modification le : lundi 28 janvier 2019 - 12:07:18

Identifiants

  • HAL Id : hal-01188480, version 1

Citation

Isabelle Garcin-Marrou. De l'exclusion à la "guerre" : les émeutes de 2005 et 2010 dans la presse française. Juliet Carpenter, Christina Horvath. Regards croisés sur la banlieue, P.I.E. Peter Lang, pp.91-106, 2015, 978-2-87574-264-3. 〈www.peterlang.com〉. 〈hal-01188480〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

234