Aimantation de pastilles supraconductrices

Résumé : Les pastilles massives MgB2 ont une très faible densité de 2,64 g/cm3, par rapport à des échantillons REBaCuO qui sont autour 6,36 g/cm3, et aux aimants permanents NdFeB autour de 7,60 g/cm3. Dans la pratique, ce ratio élevé de l’ordre de 2-3 est maintenu. Du point de vue des applications électriques, cet avantage doit être pris en considération, et la génération de forts champs magnétiques en utilisant des matériaux ReBaCuO ou MgB2 doit être étudiée. Il est à noter que l’induction magnétique piégée par ces matériaux supraconducteurs est directement liée au potentiel des applications, notamment en termes de couple. Dans cet exposé, nous présenterons nos moyens d’aimantation de pastilles HTc. Des résultats encourageants d’aimantation impulsionnelle dans l’azote liquide d’une pastille YBCO insérée dans un circuit magnétique seront détaillés. Concernant les pastilles MgB2 produites par « Spark Plasma Sintering », nous présenterons le champ produit à la surface d'une pastille de 20 mm de diamètre et à l’intérieur d’un ensemble de 2 pastilles de 20 mm de diamètre, à différentes températures. Certains détails concernant la dépendance des sauts de flux observés en fonction de la vitesse de balayage du champ magnétique appliqué seront également montrés.
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01155181
Contributor : Kévin Berger <>
Submitted on : Tuesday, May 26, 2015 - 11:41:11 AM
Last modification on : Tuesday, February 5, 2019 - 12:12:36 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01155181, version 1

Citation

Kévin Berger, Michael Koblischka, Bruno Douine, Pierre Bernstein, Jacques Noudem, et al.. Aimantation de pastilles supraconductrices. 11èmes Journées de Cryogénie et de Supraconductivité, May 2015, Aussois, France. page 27. ⟨hal-01155181⟩

Share

Metrics

Record views

258