Déplacements urbains: sortir de l'orthodoxie : Plaidoyer pour une prise en compte des habitudes

Résumé : Depuis une trentaine d’années, les politiques de déplacements urbains visent à une réduction de l’usage de l’automobile. Toutefois, aucune de ces stratégies n’a jusqu’à présent rencontré le succès escompté. La théorie socio-économique des transports repose sur une supposée rationalité de l’individu, lequel serait tantôt optimisateur, tantôt fidèle à ses convictions, à ce qui lui paraît «juste» ou «bon». Cette hypothèse est fortement remise en cause dans cet ouvrage. L’auteur montre que cette vision réductrice mène non seulement à l’échec des politiques de déplacements, mais également à l’incompréhension de ses raisons fondamentales. En s’appuyant sur le concept d’habitude, il propose de renouveler le regard porté sur l’individu mobile, et de s’affranchir de la doxa intellectuelle et opérationnelle. Son ouvrage expose en quoi la prise en compte de la répétitivité au quotidien et des savoir-faire acquis permet de mieux comprendre les pratiques de déplacements. Il intéressera les praticiens de l’urbanisme, des transports et de la mobilité, ainsi que les étudiants et enseignants en géographie, sociologie et aménagement.
Type de document :
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)
Presse polytechniques et universitaires romandes, pp.124, 2015
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01136381
Contributeur : Théoriser Et Modéliser Pour Aménager (umr 6049) Université de Bourgogne Franche-Comté <>
Soumis le : vendredi 27 mars 2015 - 09:58:53
Dernière modification le : vendredi 13 juillet 2018 - 11:31:42

Identifiants

  • HAL Id : hal-01136381, version 1

Collections

Citation

Thomas Buhler. Déplacements urbains: sortir de l'orthodoxie : Plaidoyer pour une prise en compte des habitudes. Presse polytechniques et universitaires romandes, pp.124, 2015. 〈hal-01136381〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

239