Quand Marey se fait sculpteur

Résumé : Étienne-Jules Marey cultive une approche naturaliste de l’art. Le scientifique se méfiant de sa propre subjectivité déshabille son objet d’expérience pour n’en conserver qu’une trace objective, dénuée d’émotion . Ainsi Marey désintègre la fluidité d’un mouvement pour en observer le fonctionnement, instant après instant. Il le dissèque au sens littéral du terme, se tenant à distance de l’objet qu’il observe. Marey, c’est l’école du positivisme qui cherche à rapporter la complexité des choses à des équations, à des lois physiques. Il se prend à imaginer que les artistes, eux aussi, devraient peindre ou sculpter des représentations de la nature les plus exactes possibles.
Type de document :
Article dans une revue
Les cahiers de Marey, Association des amis de Marey et des musées de Beaune, 2013, pp.65-82
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01120577
Contributeur : Josette Ueberschlag <>
Soumis le : jeudi 26 février 2015 - 09:38:48
Dernière modification le : lundi 18 mai 2015 - 14:17:49

Identifiants

  • HAL Id : hal-01120577, version 1

Collections

Citation

Josette Ueberschlag. Quand Marey se fait sculpteur. Les cahiers de Marey, Association des amis de Marey et des musées de Beaune, 2013, pp.65-82. 〈hal-01120577〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

94