Présentation du numéro.Transformation des mobilités étudiantes Sud-Nord : approches démographiques et sociologiques.

Résumé : Le champ de recherche sur la mobilité internationale des étudiants s’est renouvelé ces dernières années (Zarate, 1999). Il ne se limite pas à revisiter la question de la fuite des cerveaux, toujours d’actua- lité (Meyer et Charum, 1995 ; Cervantes et Guellec, 2002), mais cherche à approfondir la connaissance des étudiants mobiles à travers l’analyse de leurs trajectoires diversifiées d’études, de leurs conditions sociales et de leurs expériences vécues, ou encore du rôle de la diaspora scientifique. Ce champ de recherche ouvre aussi le spectre de nouvelles pistes de réflexion sur les enjeux des politiques publiques d’internationalisation et leurs effets attendus et non attendus en termes de mobilité sociale et d’accès à l’em- ploi, devenu difficile pour les diplômés dans le pays d’accueil comme dans le pays d’origine. Il invite également à s’interroger sur les politiques de contrôle migratoire et de sélection sociale dès le pays d’origine et sur les inégalités sociales entre les étudiants des pays du Nord et ceux du Sud comme entre les mobiles et les non-mobiles au sein de chaque pays (De Saint-Martin, 2003 ; Mazzella, 2008 ; Olive, Scarf Ghellab et Wagner, 2011). S’intéresser aux transformations de la mobilité étudiante Sud-Nord suppose ainsi d’étudier les modes de diffusion et d’intégration de nouvelles notions, normes et valeurs des politiques d’internationalisation de l’enseignement supérieur qui, en dépit de leur caractère global, prennent des contours différenciés en fonction des contextes sociétaux. Enfin, cela invite à s’interroger sur les principes de classification sociale qui maintiennent ou redéfinissent les rapports de domination économique et symbolique entre le Nord et le Sud et qui accélèrent la sélection entre universités pour riches et universités pour pauvres. La division en termes de classes sociales se creuse entre étudiants nationaux et internationaux, de même qu’au sein des étudiants étrangers, nous interdisant d’appréhender le phénomène et les acteurs sociaux qu’il met en scène à la lumière d’un contexte homogène et unifiant. Un des buts assignés à ce numéro thématique sur la transformation des mobilités étudiantes Sud-Nord est sans aucun doute de nuancer une vision uniforme des transformations des systèmes éducatifs, qui renvoie généralement à un discours performatif sur le développement d’un grand marché éducatif moderne, fluide entre public et privé, ouvert sur le monde et égalitaire, pour mettre au jour toute la complexité du phénomène. Tout d’abord, les contributions à ce numéro soulignent moins des mécanismes de standardisation que des logiques d’action diversifiées et hybrides, super- posées et parfois contradictoires, induisant in fine des mobilités d’études hétérogènes. Une pluralité de logiques d’action, œuvrant à des échelles variables, configurent en effet les mobilités étudiantes : les logiques gouvernementales du pays de départ et du pays d’accueil, les logiques institution- nelles d’établissements dans le cadre d’accords de coopération, les logiques de la communauté scientifique elle-même, qui participent à la reconnais- sance et à l’institutionnalisation de trajectoires d’études, et enfin les logiques individuelles ou familiales liées au capital social, culturel et écono- mique, qui prédisposent inégalement les étudiants au rapport aux systèmes universitaires étrangers (Wagner, 1998). Ensuite, la transformation du paysage migratoire estudiantin nous oblige à une précision des notions, des instruments de mesure et des approches épistémologiques, d’où l’in térêt de faire s’entrecroiser et dialoguer les regards sociologiques et démo- graphiques constitutifs de ce numéro.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [31 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01104928
Contributor : Sylvie Mazzella <>
Submitted on : Friday, October 16, 2015 - 4:45:43 PM
Last modification on : Thursday, January 18, 2018 - 2:24:24 AM
Long-term archiving on : Wednesday, April 26, 2017 - 10:18:38 PM

File

Garneau_Mazzella (1).pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

Collections

Citation

Stephanie Garneau, Sylvie Mazzella. Présentation du numéro.Transformation des mobilités étudiantes Sud-Nord : approches démographiques et sociologiques.. Cahiers québécois de démographie, Montréal : Association des démographes du Québec, 2013, Transformation des mobilités étudiantes Sud-Nord : approches démographiques et sociologiques, 42 (2), pp.183-200. ⟨10.7202/600806ar⟩. ⟨hal-01104928⟩

Share

Metrics

Record views

216

Files downloads

362