De la simplicité en morphologie

Résumé : Les unités lexicales simples ne font que rarement l’objet d’études en morphologie dérivationnelle, bien qu’elles soient le point de départ des mécanismes qui la sous-tendent. Nous nous proposons dans cet article d’élaborer et d’analyser un important corpus de noms simples du français. L’objectif est de vérifier l’hypothèse de Croft (1991) selon laquelle les noms simples dénotent prototypiquement des objets, contrairement aux noms construits, qui renvoient principalement à des actions ou à des propriétés, selon qu’ils sont dérivés de verbes ou d’adjectifs. Nous constituons dans un premier temps un corpus de noms simples, ce qui présuppose de définir cette notion, plus problématique qu’elle ne le paraît d’emblée. Nous proposons dans un second temps une annotation sémantique des quelque 3500 noms simples retenus, en noms d’objet, d’action ou de propriété, et nous détaillons la série de tests linguistiques employés pour établir cette classification. Il ressort de notre étude qu’environ un quart des noms simples ne dénotent pas (ou pas uniquement) des objets. Certains d’entre eux relèvent de classes nominales plus spécifiques, non réductibles aux trois catégories initialement considérées.
Document type :
Conference papers
Liste complète des métadonnées

Cited literature [30 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01091007
Contributor : Lucie Barque <>
Submitted on : Thursday, December 4, 2014 - 2:43:21 PM
Last modification on : Friday, January 4, 2019 - 5:33:30 PM
Document(s) archivé(s) le : Monday, March 9, 2015 - 5:58:55 AM

File

cmlf14_nsimples.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

Citation

Delphine Tribout, Lucie Barque, Pauline Haas, Richard Huyghe. De la simplicité en morphologie. Congrès Mondial de Linguistique Française (CMLF 2014), Jul 2014, Berlin, Allemagne. ⟨10.1051/shsconf/20140801182⟩. ⟨hal-01091007⟩

Share

Metrics

Record views

328

Files downloads

556