Sfida o vendetta, minaccia o ricatto : l'accusa pubblica nelle mani dei giovani romani alla fine della Repubblica

Résumé : L'accusation populaire apparut dans les procédures de judicia publica à la fin du deuxième siècle avant notre ère. Elle autorisait n'importe quel citoyen à poursuivre au nom de la cité tout individu coupable d'un crime défini par la loi qui l'établissait, à le faire condamner et à en tirer bénéfice par l'acquisition du rang du condamné. La pratique s'institua alors pour les jeunes gens de l'aristocratie d'user de ce moyen pour se venger des ennemis de la famille. Elle représentait ainsi une menace pour les sénateurs ou les magistrats qui, même au sommet d'une carrière, pouvaient encore être victimes des fils de ceux auxquels ils avaient porté atteinte. L'affaire était sérieuse, mais on pouvait en venir à bout par la subordination et le chantage.
Document type :
Book sections
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01090064
Contributor : Jean-Michel David <>
Submitted on : Monday, December 8, 2014 - 7:49:46 PM
Last modification on : Thursday, February 7, 2019 - 2:49:45 PM
Document(s) archivé(s) le : Saturday, April 15, 2017 - 2:25:16 AM

File

DAVID_sfida o vendetta_1983.pd...
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : hal-01090064, version 1

Collections

Citation

Jean-Michel David. Sfida o vendetta, minaccia o ricatto : l'accusa pubblica nelle mani dei giovani romani alla fine della Repubblica. Pellizer Ezio; Zorzetti Nevio. La paura dei padri nella società antica e medievale, Laterza, pp.99-112, 1983. ⟨hal-01090064⟩

Share

Metrics

Record views

157

Files downloads

123