Travail domestique non rémunéré et droits des femmes, l’apport des droits humains

Résumé : Dans un rapport présenté en octobre dernier à l’Assemblée générale des Nations Unies, la rapporteuse spéciale sur l’extrême pauvreté et les droits humains, Mme Magdalena Sepúlveda Carmona analyse les liens entre travail domestique non rémunéré et droits des femmes. Pour la première fois, le travail domestique non rémunéré est traité comme une question relevant des droits fondamentaux. Mettant l’accent sur la situation des femmes au foyer, notamment les plus pauvres, la Rapporteuse spéciale montre que les lourdes responsabilités et tâches inégalement réparties qui leur incombent constituent un obstacle considérable à l’exercice de leurs libertés et à l’égalité des sexes. Elle souligne que, dans nombre de cas, cette situation condamne les femmes à la pauvreté. En conséquence, la carence des États dans la reconnaissance et le financement des besoins auxquels le travail domestique pourvoit, ainsi que l’absence de réglementation des conditions de travail des femmes, contribuent à accentuer les inégalités de genre. Ce faisant, les États méconnaissent les obligations qui leur incombent au titre du respect des droits de l’Homme.
Document type :
Other publications
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01089802
Contributor : Axelle Objois <>
Submitted on : Tuesday, December 2, 2014 - 2:20:12 PM
Last modification on : Wednesday, March 21, 2018 - 10:54:09 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01089802, version 1

Collections

Citation

Diane Roman. Travail domestique non rémunéré et droits des femmes, l’apport des droits humains. 2013. ⟨hal-01089802⟩

Share

Metrics

Record views

88