L'impact des réformes nationales, vu d'en bas

Résumé : Les réformes du système de l’enseignement supérieur et de la recherche (ESR) en France se sont accélérées depuis 2006 et ont produit une série de dispositifs, institutionnels, juridiques, financiers – Pôles de Recherche et d’Enseignement Supérieur (PRES), Réseaux Thématiques de Recherches Avancées (RTRA), Pôles de compétitivité, loi LRU sur l’autonomie des Universités, Plan Campus, « Investissements d’Avenir » -, conçus au niveau national, mais qui ont une importante composante de territorialité et, à ce titre, ont suscité rapidement l’intérêt d’autres acteurs publics que les tutelles nationales, à un niveau régional et infra-régional. On peut alors se demander si les grandes réformes nationales fournissent des cadres suffisamment incitatifs ou contraignants pour qu’elles prennent effet de manière relativement uniforme sur les territoires, ou si ces cadres sont assez plastiques pour qu’y soient intégrés d’autres intérêts et d’autres logiques, propres aux territoires, et à ses acteurs. La recherche, fondée sur des investigations de terrain, dans quatre régions françaises, et sur le territoire d'une université moyenne, montre que la recomposition du paysage de l'ESR se développe selon un schéma qui, s’il est appuyé par des dispositifs institutionnels et des mécanismes financiers nationaux qui incitent globalement à la concentration et à la spécialisation, laisse la porte ouverte à une diversité des configurations territoriales. Le résultat final n’est pas totalement prévisible, que ce soit en termes de carte universitaire, de répartition des compétences, ou de stratégies des nouvelles structures. Il résultera, sur chaque territoire, de dynamiques à la fois locales et nationales qui ne sont que partiellement convergentes. En outre la recomposition en cours nous semble avoir eu d’ores et déjà un effet inattendu, celui de déclencher des initiatives stratégiques dans certains des établissements universitaires qui n’étaient pas visés au premier chef par la politique nationale. Naissent des initiatives conjointes d’établissements universitaires et de collectivités territoriales qui pourraient à leur tour concourir à des infléchissements de la politique nationale. Ces initiatives, par les chemins qu’elles dessinent pour les établissements de taille moyenne, concourent à remettre en cause l’idée d’une politique d’excellence superposable à une politique de (grands) sites, qui a guidé l’essentiel des réformes récentes.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01074742
Contributor : Frédérique Pallez <>
Submitted on : Wednesday, October 15, 2014 - 12:27:36 PM
Last modification on : Monday, May 27, 2019 - 9:58:06 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01074742, version 1

Citation

Frédérique Pallez, Daniel Fixari, Philippe Lefebvre. L'impact des réformes nationales, vu d'en bas. Thierry Chevaillier; Christine Musselin. Réformes d'hier et réformes d'aujourd'hui. L'enseignement supérieur recomposé, ⟨Presses Universitaires de Rennes⟩, 2014, 978-2-7535-3493-3. ⟨hal-01074742⟩

Share

Metrics

Record views

223