L'arbitre, garant ou acteur de l'éthique sportive ?

Résumé : L’éthique sportive est souvent rapportée à ce qui est juste et acceptable en termes de pratiques dans le cadre d’une opposition réglementée. Elle est pour partie inscrite dans des codes, règlements ou règles du jeu. Mais c’est, en première apparence, à l’arbitre qu’on octroie le devoir de faire respecter l’éthique du jeu. Mais une éthique du jeu ne se place pas au niveau de l’Ethique absolue ; elle ne procède pas d’un ordre premier du Jugement, même si le sens commun des acteurs du sport prescrit à l’arbitre de soumettre ses actes à ces impératifs. En réalité, le match est une situation marquée par une stratification des éthiques, chaque acteur, actif ou passif, prononçant ses jugements propres en rapport avec son appréhension du bon et du mauvais. L’arbitre se situe à l’intersection des ces jugements et le rôle qui lui est attribué est de prononcer un verdict qui fasse foi et donc s’impose. C’est cette constitution d’une éthique du jeu qui assimile les strates différentes d’éthique ayant cours en situation que cet article se propose de discuter.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01072435
Contributor : Acté Référent Hal <>
Submitted on : Wednesday, October 8, 2014 - 10:09:29 AM
Last modification on : Thursday, May 9, 2019 - 10:04:16 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01072435, version 1

Collections

Citation

Géraldine Rix-Lièvre, Marie-Joseph Biache, Simon Boyer, Fabien Coutarel. L'arbitre, garant ou acteur de l'éthique sportive ?. B. Andrieu. Ethiques du sport, L'Age de l'Homme, pp.541-551, 2013. ⟨hal-01072435⟩

Share

Metrics

Record views

375