Le " phénomène Berlusconi " Crise et recomposition du jeu politique en Italie

Résumé : L'irruption sur la scène politique de Silvio Berlusconi, au début de 1994, puis la victoire de la coalition qu'il dirigeait aux élections législatives de mars de la même année, ont constitué un changement décisif dans l'histoire de l'Italie républicaine. Non seulement un homme d'affaires parmi les plus riches du pays, qui n'avait jusqu'alors exercé aucune charge élective, réussissait en quelques mois à fonder un nouveau parti, Forza Italia, en mesure de réunir 21% des suffrages à ces élections, mais encore arrivait-il au pouvoir avec le soutien de formations précédemment reléguées en dehors du jeu politique officiel. La nouvelle majorité regroupait en effet, autour de Forza Italia, les néo-fascistes du Mouvement social italien (MSI), rebaptisé pour l'occasion Alliance nationale, et la Ligue du Nord, une organisation ethno-régionaliste créée par Umberto Bossi au milieu des années 1980 (...).
Type de document :
Pré-publication, Document de travail
2005
Liste complète des métadonnées


https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01065594
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : jeudi 18 septembre 2014 - 12:05:43
Dernière modification le : mardi 11 octobre 2016 - 13:29:12
Document(s) archivé(s) le : vendredi 19 décembre 2014 - 13:00:58

Fichier

briquet.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

Collections

Citation

Jean-Louis Briquet. Le " phénomène Berlusconi " Crise et recomposition du jeu politique en Italie. 2005. <hal-01065594>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

78

Téléchargements du document

85