Le changement de sens du symbole entre Leibniz et Kant

Résumé : Entre les Méditations sur la connaissance, la vérité et les idées de Leibniz (1684) et la Critique de la faculté de juger de Kant (1790) prend place une transformation essentielle et radicale de la notion de symbole : de simple signe arbitraire se substituant conventionnellement à une idée, et compris comme instrument de la connaissance intellectuelle, le symbole devient la présentation intuitive de l'idée. Par là est rendu possible son rôle central dans les philosophies de l'art postkantiennes, mais aussi son sens de signe " iconique " ou expressif aujourd'hui prédominant. Après avoir reconstitué les définitions leibnizienne et kantienne du symbole, l'article retrace plusieurs étapes majeures de ce changement de sens qui se produit, sur un siècle, à la croisée de la théorie de la connaissance, de la théorie des signes et de la réflexion sur l'art ; sont soulignées les contributions de Wolff et de Baumgarten, de Mendelssohn et de Lessing, ainsi que de Herder à cette évolution.
Type de document :
Article dans une revue
Revue Germanique Internationale, CNRS UMR 8547 Pays germaniques : transferts culturels, 2006, 4, pp.73-91
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01009310
Contributeur : Mildred Galland-Szymkowiak <>
Soumis le : mardi 17 juin 2014 - 16:34:36
Dernière modification le : vendredi 6 juillet 2018 - 15:19:21

Identifiants

  • HAL Id : hal-01009310, version 1

Collections

Citation

Mildred Galland-Szymkowiak. Le changement de sens du symbole entre Leibniz et Kant. Revue Germanique Internationale, CNRS UMR 8547 Pays germaniques : transferts culturels, 2006, 4, pp.73-91. 〈hal-01009310〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

250