Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Lésions traumatiques du nerf fibulaire commun dans les lésions bicroisées ou luxations du genou

Résumé : Introduction La fréquence des paralysies du nerf fibulaire commun (NFC) contemporaines d’une luxation ou d’une rupture bicroisée varie entre 10 et 40 %. Le but principal de cette étude était de préciser les lésions anatomiques rencontrées, leur pronostic et de proposer une attitude thérapeutique à partir d’une série prospective observationnelle multicentrique de traumatismes ligamentaires du genou. Matériel et méthode Parmi les 67 genoux pris en charge pour une luxation ou une lésion bicroisée, 12 étaient associées à une paralysie du NFC survenant chez deux femmes et dix hommes de 32 ans de moyenne d’âge. Quatre traumatismes sportifs, trois accidents de la voie publique et cinq mécanismes divers étaient responsables de sept luxations complètes et cinq entorses bicroisées. Quatre étaient associées à une ischémie par rupture artérielle poplitée et une luxation était ouverte. La paralysie était complète huit fois et partielle quatre fois ; deux ruptures complètes, trois contusions avec élongation tronculaire et trois troncs nerveux d’aspect macroscopique normal ont été découverts. Résultats Au recul minimum d’un an, quel que soit le geste réalisé sur le nerf, la récupération a été complète dans six cas, partielle au plan moteur une fois et nulle dans cinq cas. En l’absence de geste spécifique sur le nerf, la paralysie a évolué vers une récupération partielle dans un cas, totale dans deux cas et nulle dans un cas. Après cinq simples explorations en urgence ou secondaires, quatre nerfs ont totalement récupéré et un nerf est resté paralysé. Les trois greffes n’ont abouti à aucune récupération. Discussion Cette série est en conformité avec les données de la littérature. La fréquence des paralysies varie en fonction des circonstances lésionnelles et du recrutement de l’équipe chirurgicale. Il existe un parallélisme entre l’atteinte neurologique et les lésions ligamentaires. L’état anatomique du NFC soumis à une violente traction lors de la luxation est le facteur pronostique le plus important de récupération neurologique. Une rupture tronculaire ou une élongation avec contusion sur plusieurs centimètres d’un aussi mauvais pronostic sont constatées dans environ un quart des cas. La libération du NFC est recommandée si la récupération clinique et électromyographique précoce ne progresse pas et/ou lors de toute réparation ligamentaire du plan latéral. L’intégration d’une éventuelle participation neurologique dans le résultat fonctionnel global du traitement des entorses graves et des luxations du genou est nécessaire.
Mots-clés : BIOMECANIQUE
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00984669
Contributor : Ifsttar Cadic <>
Submitted on : Monday, April 28, 2014 - 4:27:14 PM
Last modification on : Monday, February 10, 2020 - 3:34:41 PM

Links full text

Identifiers

Citation

Paul Bonnevialle, Frédéric Dubrana, Bertrand Galaud, Sebastien Lustig, Olivier Barbier, et al.. Lésions traumatiques du nerf fibulaire commun dans les lésions bicroisées ou luxations du genou. Revue de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique, Elsevier Masson, 2010, 96 (1), pp. 64-70. ⟨10.1016/j.otsr.2009.12.001⟩. ⟨hal-00984669⟩

Share

Metrics

Record views

603