Les impacts sanitaires de la lumière artificielle nocturne - Un état des lieux des connaissances et des hypothèses

Résumé : Face à la lumière artificielle nocturne (LAN - Light At Night - dans la littérature médicale), la recherche clinique n'en est qu'à ses prémices, dans une situation comparable à celle dans laquelle elle se trouvait face à la pollution par le bruit il y a une trentaine d'années. Pour autant, les scientifiques s'intéressent de plus en plus aux impacts que l'éclairage artificiel peut avoir sur la santé humaine par le biais d'un dérèglement des rythmes circadiens (d'environ 24 heures - du latin circa, environ, et dies, jour), cycles biologiques souvent " calés " sur l'alternance naturelle d'un jour et d'une nuit. Pour l'être humain, comme pour la plupart des espèces complexes, cette rythmicité jour/nuit est liée aux phases de veille et de sommeil. L'éclairage artificiel nocturne, lors de travaux en horaires décalés ou quand une personne subie une lumière intrusive importante, occasionne un dérèglement dans la sécrétion d'un chronobiotique majeur, la mélatonine, communément appelée " hormone du sommeil ".
Document type :
Other publications
Complete list of metadatas

Cited literature [13 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00980019
Contributor : Samuel Challéat <>
Submitted on : Friday, April 18, 2014 - 4:47:11 PM
Last modification on : Friday, July 6, 2018 - 3:00:08 PM
Long-term archiving on : Monday, April 10, 2017 - 2:56:31 PM

File

CHALLEAT_S_Lettre_Sante_Enviro...
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : hal-00980019, version 1

Collections

Citation

Samuel Challéat. Les impacts sanitaires de la lumière artificielle nocturne - Un état des lieux des connaissances et des hypothèses. 2008, pp.2-7. ⟨hal-00980019⟩

Share

Metrics

Record views

380

Files downloads

826