Du temps écrits au temps produit en informatique musicale

Jean-Louis Giavitto 1, 2
2 MuTant - Synchronous Realtime Processing and Programming of Music Signals
Inria Paris-Rocquencourt, UPMC - Université Pierre et Marie Curie - Paris 6, IRCAM, CNRS - Centre National de la Recherche Scientifique
Résumé : Un calcul doit se terminer : l'informatique naît aussi de la prise en compte du temps dans la mécanisation du raisonnement. Le temps est alors une ressource et l'informaticien l'organise dans ses langages autour des figures de de la succession, de la simultanéité et de la durée. Cette grille d'analyse reste cependant limitée. D'abord parce que ces trois notions n'épuisent pas les formes du temps en informatique - logique ou réel, événementiel ou continu, linéaire ou arborescent... - pas plus que ses usages comme par exemple le calcul du temps, dans le temps et à temps, de l'informatique musicale. Ensuite parce que si le temps est une ressource pour les systèmes informatiques, ceux-ci doivent de plus en plus interagir avec nous et notre temps vécu. Les calculs deviennent alors des processus ouverts qui doivent nous saisir sur le vif et l'informaticien se confronte à d'autres dimensions du temps comme le mouvement, la mémoire et l'apprentissage, l'attente et l'anticipation. ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 4ème de couverture: Nombre d'expériences humaines se déroulent dans une temporalité construite. C'est le cas de toute situation de communication vivante. Le concepteur - compositeur, scénariste, conférencier - élabore son déroulement temporel en préfigurant le processus au moyen de supports techniques de représentation - partition, scénario - formalisant une temporalité latente. Ces outils techniques reposent sur des représentations abstraites du temps -séquentiel, linéaire, orienté, cyclique - issues de théories mathématiques et physiques, qui définissent, autour des concepts d'instant et de durée, des structures et mesures du temps.L'action de l'interprète inscrit ensuite par son corps la réalisation du processus dans un temps vécu, qui dépasse de loin sa prescription latente et formalisée. Temps abstrait, temps latent, temps vécu rendent compte de théories et d'expériences dont les relations sont généralement peu explicitées.Interroger la production du temps appelle ainsi une confrontation croisée entre théorie, formalisation et expérience, et renvoie d'abord à la question du sens de ce qui est temporel. En croisant ces interrogations, cet ouvrage a pour finalité d'établir un état des lieux de production du temps à travers des contributions d'artistes, de concepteurs et interprètes et de chercheurs en mathématiques et physique, informatique, esthétique et musicologie.
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00960989
Contributeur : Jean-Louis Giavitto <>
Soumis le : mercredi 19 mars 2014 - 11:27:51
Dernière modification le : jeudi 22 novembre 2018 - 14:25:54

Identifiants

  • HAL Id : hal-00960989, version 1

Citation

Jean-Louis Giavitto. Du temps écrits au temps produit en informatique musicale. Hugues Vinet. Produire le temps, Hermann, pp.73-106, 2014, 978 2 7056 8818 9. 〈hal-00960989〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

321