Faire valoir une cause, le terroir

Résumé : A-t-on un primat du terrain sur l'humain ou non ? La notion d'AOC qui insiste sur le fait queles vins de qualité sont le résultat de la conjonction des deux ne s'embarrasse pas de cesdétails. Pourtant, pour les sciences sociales l'affaire est d'importance car elle oppose unedétermination physique de la qualité à une détermination ou construction sociale. L'actualitédu vin offre un cas très intéressant pour creuser ce sujet avec les vins naturels ou pluslargement les nouveaux vins de terroir.Quels sont ces nouveaux vins de terroir ? Ces vins sont porteurs d'une double intention : lalutte pour une qualité de terroir contre une interprétation " industrielle " de la qualité des vins.Mais cette recherche les amène aussi à mettre en doute la capacité des AOC à protéger etmettre en valeur les terroirs. Cette communication propose donc une analyse empirique del'ensemble de l'activité déployée dans l'organisation marchande de ces vins par lesproducteurs distributeurs, consommateurs, journalistes, administrateurs, restaurateurs... pourtenter de faire valoir le renouveau qualitatif auquel ils aspirent.Leur quête d'une toujours plus grande qualité de terroir les amène petit à petit et depuisquelques années à réinventer non seulement une viticulture plus respectueuse des terroirs,mais aussi une qualité plus " naturelle " des vins. Les conséquences gustatives de cetterévolution ne sont pas minimes, l'excellence qualitative à laquelle prétendent ces vignerons nepasse pas toujours les agréments. Vins de table " de luxe ", souvent chers, ils défient parfoisles hiérarchies qualitatives ordinaires, les normes administratives de qualité, les circuits dedistributions habituels, les goûts des consommateurs et des critiques.Au nom d'un terroir physique à retrouver, tous les acteurs engagés dans cette voie doiventredéfinir, faire percevoir et faire valoir une " qualité de terroir ". Les efforts qu'ils déploient,les difficultés qu'ils rencontrent apportent une réponse riche et complexe à la question posée -la qualité est-elle une détermination physique ou sociale ?. Et cette réponse évite celles tropsimples qui font de la qualité un ensemble de caractéristiques des vins emportantmiraculeusement la conviction objective de tous, à moins qu'à l'inverse elles ne latransforment en une illusion, un pur construit économico-social qui forge une évaluationunanime de la perception des produits.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Le bon vin, CNRS Editions, 364 p., 2010, 9782271070074
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00939697
Contributeur : Archive Ouverte Prodinra <>
Soumis le : jeudi 30 janvier 2014 - 22:22:39
Dernière modification le : lundi 12 novembre 2018 - 10:56:23

Identifiants

  • HAL Id : hal-00939697, version 1

Citation

Genevieve Teil, Sandrine Barrey, Pierre Floux, Antoine Hennion. Faire valoir une cause, le terroir. Le bon vin, CNRS Editions, 364 p., 2010, 9782271070074. 〈hal-00939697〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

263