Le Théâtre du Panorama-Dramatique, un laboratoire dramatique sous la Restauration

Résumé : Le petit théâtre du Panorama-Dramatique, sur le boulevard du Temple (ou " Boulevard du Crime ") à Paris, est une scène éphémère dont la vie ne s'étendit pas au-delà de deux années, de 1821 à 1823. Le nom de ce théâtre sans lendemain n'est passé à la postérité que grâce à Balzac, qui situe une scène d'Illusions perdues dans cette salle de spectacle spécialisée dans le mélodrame. Pourtant, les artistes qui travaillèrent au Panorama-Dramatique comptent parmi les promoteurs de la révolution romantique de la scène : Charles Nodier, le baron Taylor (bientôt à la tête de la Comédie-Française où il attirera les Romantiques), le célèbre décorateur Cicéri, sans oublier Daguerre, l'inventeur du Diorama et de la photographie. Tous ont tenté de faire du Panorama-Dramatique un théâtre d'expérimentation, inventant un nouveau mode de plantation du décor, de nouveaux effets de lumière, de nouvelles conditions spectaculaires afin de refonder l'illusion optique et le plaisir oculaire des spectateurs.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [24 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00914547
Contributor : Olivier Bara <>
Submitted on : Thursday, December 5, 2013 - 3:38:40 PM
Last modification on : Thursday, February 7, 2019 - 2:31:35 PM
Long-term archiving on : Thursday, March 6, 2014 - 7:17:53 PM

File

Panorama_Dramatique_article_Li...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00914547, version 1

Citation

Olivier Bara. Le Théâtre du Panorama-Dramatique, un laboratoire dramatique sous la Restauration. Lingua Romana : a Journal of French, Italian and Romanian Culture, Brigham Young University, 2013, 11, pp.35-48. ⟨hal-00914547⟩

Share

Metrics

Record views

334

Files downloads

601