Théophile Gautier, historien du théâtre ?

Résumé : En 1929, a paru chez Payot une édition choisie des feuilletons de Théophile Gautier intitulée Les Maîtres du théâtre français de Rotrou à Dumas fils. L'auteur de cette édition, Amédée Britsch, bibliothécaire en chef de l'université de Paris, donne sens à ses choix de textes et précise en préface ses ambitions, notamment celle-ci : " Ainsi rassemblés dans l'ordre historique, [les feuilletons de Gautier] nous laissent regretter la belle et vivante histoire du théâtre français que le critique eût pu écrire, lui qui l'apercevait par-delà les frontières de l'espace et du temps, en conjonction avec les théâtres grec et latin, anglais et allemand, avec Euripide, Plaute, Shakespeare et Goethe qu'il goûtait également ". Le projet et la tentation de l'éditeur de ce recueil sont clairs : il s'agit d'une part de corriger la myopie supposée du feuilletoniste en révélant la hauteur et la longueur de perception de son regard, sa capacité à embrasser l'histoire du théâtre en deçà et au-delà de l'hic et nunc des affiches parisiennes de son temps ; d'autre part, face au fatras des feuilletons accumulés pendant près de quarante ans au gré des circonstances, l'ambition d'Amédée Britsch consiste à construire artificiellement une " histoire du théâtre français " selon Gautier, à suggérer à travers le choix des feuilletons et leur montage chronologique une vision gautiériste de l'histoire du théâtre. Cette vision est construite de façon conjecturale par l'édition de 1929 selon un double processus de sélection d'une majorité de feuilletons portant sur des reprises de pièces anciennes, des xviie et xviiie siècles, et de mise en série des dramaturges analysés par Gautier, " de Rotrou à Dumas fils ", selon le titre du recueil. Le choix est évidemment arbitraire : sont éliminés du volume les multiples vaudevillistes contemporains dont les œuvres sont commentées à longueur de colonnes par Gautier qui, il est vrai, ne les considérait pas comme des " maîtres " ; sont passés sous silence les comptes rendus de spectacles para ou infra-littéraires, équestres, pantomimiques ou féeriques, que le feuilletoniste se plaît à intégrer dans ses comptes rendus comme dans sa pensée du théâtre, saisi dans ses développements anciens et modernes ; sont imposés, enfin, sous l'appellation de " maîtres du théâtre français ", deux noms constituant des bornes artificielles de l'empan historique embrassé par Gautier. Certes, le choix de Rotrou fait sens chez Gautier, tourné vers le théâtre dit préclassique de l'époque Louis xiii, passionné par la redécouverte, due à l'acteur et directeur de l'Odéon Bocage, du Véritable Saint Genest, " drame shakespearien avec changement de scène " et " double théâtre ", en 1845. Toutefois, Dumas fils n'est pas l'auteur le plus avancé dans le xixe siècle que considéra et commenta Gautier, lequel consacra par exemple des lignes enthousiastes à Victorien Sardou et à son drame Patrie ! dans le Journal officiel du 22 mars 1869. Cela dit, le titre Les Maîtres du théâtre français de Rotrou " à Sardou " nous paraîtrait aujourd'hui aussi incongru que le raccourci historique proposé par Amédée Britsch, " de Rotrou à Dumas fils ".
Mots-clés : Gautier Théâtre
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [11 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00914265
Contributor : Olivier Bara <>
Submitted on : Thursday, December 5, 2013 - 11:03:31 AM
Last modification on : Thursday, February 7, 2019 - 2:31:28 PM
Long-term archiving on : Thursday, March 6, 2014 - 4:36:16 AM

File

Gautier_historien_du_thA_A_tre...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00914265, version 1

Citation

Olivier Bara. Théophile Gautier, historien du théâtre ?. Bulletin de la Société Théophile Gautier, 2012, pp.46-60. ⟨hal-00914265⟩

Share

Metrics

Record views

220

Files downloads

446