Opposition de deux formes du futur dans une perspective interlocutive

Résumé : Pour comprendre les fonctions communicatives des formes que sont le futur simple et futur composé, il nous semble indispensable d'accorder une place plus importante à l'instance d'interlocuteur, en situant donc l'analyse sur un plan intersubjectif, ou interlocutif. Il faut pour cela admettre l'idée qu'un acte de parole ne vise pas simplement à décrire un état de choses (approche objectiviste) ou à exprimer un point de vue (approche subjectiviste), mais à attirer l'attention d'autrui sur quelque chose ou à partager un point de vue (approche intersubjective ou interlocutive). Après une brève présentation des approches objectiviste et subjectiviste, nous exposons notre vision de l'approche interlocutive, en nous appuyant sur les apports d'autres auteurs. Nous illustrerons ensuite notre hypothèse sur la différence fonctionnelle entre les deux formes du futur, selon laquelle en choisissant la forme du futur composé le locuteur tend à attirer l'attention de l'interlocuteur sur le prédicat à un plus haut degré qu'avec l'emploi du futur simple, comme cela est également le cas, selon nous, pour le passé composé en opposition à l'imparfait et pour certains temps de l'indicatif en opposition au subjonctif.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00910638
Contributor : Lidia Lebas-Fraczak <>
Submitted on : Thursday, November 28, 2013 - 10:07:02 AM
Last modification on : Wednesday, November 29, 2017 - 3:01:56 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-00910638, version 1

Collections

Citation

Lidia Lebas-Fraczak. Opposition de deux formes du futur dans une perspective interlocutive. L'expression du futur dans les langues naturelles, Jun 2011, Rome, Italie. ⟨hal-00910638⟩

Share

Metrics

Record views

205