Pourquoi ne pas être cartésien en médecine?

Résumé : Selon un reproche courant, l'histoire des idées use et abuse en général des termes en -isme, et plus particulièrement des termes éponymes ; elle ouvre ainsi de vastes champs d'études pour comprendre la production d'une œuvre, sa diffusion et sa réception, ses malentendus et ses controverses. Mais ce problème ne se résume pas à un artefact de l'histoire des idées, puisque les contemporains eux-mêmes - qu'ils soient épigones ou détracteurs - nomment souvent un courant de pensée et d'acteurs à partir d'un auteur considéré comme source. Tel est le cas exemplaire de Descartes et du cartésianisme. Il s'agit ici d'analyser dans le domaine médical les critiques adressées à un ennemi commun : le cartésianisme. Quelles sont les raisons de ne pas être cartésien que formulent les médecins contemporains ou successeurs ? En effet, le cartésianisme organise et départage le paysage médical à la fin du dix-septième siècle et au début du dix-huitième. Or ceux qui ne sont pas cartésiens ne se contentent pas d'une liberté d'indifférence, mais prennent parti, au sens où ils veulent dire pourquoi on ne peut pas être cartésien en médecine, pourquoi il ne faut pas l'être : ils sont anti-cartésiens, parce qu'ils ont conscience de substituer radicalement un autre objet et une autre méthode.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Delphine Kolesnik Antoine. Qu'est-ce qu'être cartésien?, ENS Editions, pp.437-464, 2013, 978-2-84788-371-8
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00859207
Contributeur : Sarah Carvallo <>
Soumis le : vendredi 6 septembre 2013 - 16:23:38
Dernière modification le : mercredi 29 novembre 2017 - 16:13:25

Identifiants

  • HAL Id : hal-00859207, version 1

Collections

Citation

Sarah Carvallo. Pourquoi ne pas être cartésien en médecine?. Delphine Kolesnik Antoine. Qu'est-ce qu'être cartésien?, ENS Editions, pp.437-464, 2013, 978-2-84788-371-8. 〈hal-00859207〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

162