L'anagrammatisme : du chiffre au secret de Polichinelle

Résumé : Malgré les tentations occultistes de certains auteurs de la Renaissance, la pratique de l’anagramme (ou anagrammatisme) relève surtout de la rhétorique, un exercice combinatoire plus proche de l’énigme que du mystère. Au-delà de la volonté de se cacher ou de se déguiser, elle peut être motivée par un souci promotionnel, par la pratique de l’échange entre pairs et de l’éloge envers les grands, jusqu’au pur plaisir du jeu.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00846359
Contributor : Marie-Luce Demonet <>
Submitted on : Friday, July 19, 2013 - 9:32:40 AM
Last modification on : Wednesday, November 6, 2019 - 1:48:03 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-00846359, version 1

Collections

Citation

Marie-Luce Demonet. L'anagrammatisme : du chiffre au secret de Polichinelle. Literaturwissenschaftliches Jahrbuch, 2008, 49, pp.111-128. ⟨hal-00846359⟩

Share

Metrics

Record views

140