Quelle reconnaissance du travail réel, des tensions et déséquilibres dans la quête de performance ?

Résumé : La souffrance au travail connait aujourd'hui un écho social sans précédent. Les évolutions organisationnelles de ces dernières années ont effectivement conduit à un étouffement des subjectivités, qui n'est pas sans conséquence sur la santé des travailleurs, à tous les niveaux de l'organisation. Ces évolutions témoignent pour le moins d'une méconnaissance des caractéristiques et de la complexité de l'activité professionnelle. Les conséquences de décisions organisationnelles fondées sur des représentations partielles et erronées du travail concernent aussi la performance. Revisiter les concepts de travail et d'activité constitue donc un préalable indispensable pour comprendre les mécanismes à l'origine de la souffrance vécue dans les organisations. Les développements de l'ergonomie de l'activité peuvent constituer à une ressource précieuse. Ils ont conduit d'une part à favoriser la compréhension des configurations singulières et complexes des situations de travail difficiles, et d'autre part à développer des méthodologies d'intervention permettant d'améliorer les situations concernées. Les concepts et les méthodologies en ergonomie établissent fondamentalement la ressource humaine comme ressource centrale de l'organisation, qu'il s'agit donc de préserver, voire de développer. Rétablir les déséquilibres organisationnels à l'origine des tensions, qui s'exercent sur les travailleurs, constitue un premier objectif des interventions ergonomiques. Ces déséquilibres caractérisent un défaut de gestion au premier sens du terme : l'organisation et ceux qui la composent ne sont plus à même de gérer l'hétérogénéité des différentes logiques du travail de manière équilibrée. Les changements permanents dans l'environnement de l'entreprise supposant des ajustements réguliers de l'organisation, un second objectif des interventions ergonomiques consiste à rentre les acteurs et les organisations mises en place capables d'opérer ces régulations organisationnelles futures. Dans cette perspective, l'enjeu de formation dans et par la conduite de projet occupe une place centrale.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00831144
Contributor : Acté Référent Hal <>
Submitted on : Thursday, June 6, 2013 - 2:50:04 PM
Last modification on : Thursday, May 9, 2019 - 10:02:28 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-00831144, version 1

Collections

Citation

Fabien Coutarel. Quelle reconnaissance du travail réel, des tensions et déséquilibres dans la quête de performance ?. P. Chaudat & R. Muller. Les nouvelles organisations du travail : entre souffrance et performance, L'Harmattan, pp.73-96, 2011. ⟨hal-00831144⟩

Share

Metrics

Record views

371