Le château des Carpathes ou le financement du syndicalisme

Résumé : Depuis 2011 et 2012, les principales organisations syndicales (confédérations, fédérations, unions territoriales et gros syndicats) doivent publier leurs comptes. Du fait d'un cadre comptable peu adapté et lacunaire, les données publiées sont difficilement analysables. Les cotisations semblent peser d'un poids important dans les ressources d'une majorité d'organisation mais il s'agit d'un artifice comptable. En réalité, l'essentiel des ressources provient des aides des employeurs (privés comme publics), des collectivités territoriales et de l'Etat, des prélèvements sur les organismes de sécurité sociale et surtout des personnels mis à disposition. Mais ces ressources sont affectées à des satellites non soumis à déclaration (pour certaines aides financières) ou non valorisées (pour les mises à disposition de locaux et de personnels). De ce fait, l'essentiel du financement des syndicats français demeure dans l'obscurité.
Type de document :
Article dans une revue
Sociétal, 2013, pp.78-88
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00795740
Contributeur : Dominique Labbé <>
Soumis le : jeudi 28 février 2013 - 19:02:30
Dernière modification le : jeudi 30 août 2018 - 15:00:03
Document(s) archivé(s) le : mercredi 29 mai 2013 - 07:25:07

Fichier

AndolfattoLabbeCarpathes.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00795740, version 1

Collections

Citation

Dominique Andolfatto, Dominique Labbé. Le château des Carpathes ou le financement du syndicalisme. Sociétal, 2013, pp.78-88. 〈hal-00795740〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

335

Téléchargements de fichiers

217