Projet ReVeS : Reconnaissance de Végétaux pour de interfaces Smartphones

Résumé : L'urbanisation de ces dernières décennies et l'intérêt croissant pour les nouvelles technologies ont conduit l'homme à s'éloigner de la nature et à ne plus connaître son environnement. Ainsi, par exemple, peu de gens savent reconnaître les espèces d'arbres les plus communes en France. On constate par ailleurs que tout le monde, ou presque, possède désormais Smartphone. Il ne s'agit pas de simples appareils permettant uniquement de téléphoner mais de véritables téléphones intelligents intégrant des fonctionnalités de prise de photos, de vidéos, de géolocalisation, de connexion à Internet, et autres capteurs etc. L'idée du projet ReVeS est d'utiliser de tels outils pour ré-apprendre à l'homme à (re)connaître les végétaux qui l'entourent. Plus précisément, il a pour objectif de développer un outil permettant à un utilisateur de Smartphone de reconnaître, dans un premier temps, les arbres et arbustes à partir de leurs feuilles. Des travaux sont également en cours sur les autres plantes à fleurs. Le scénario typique visé par le projet ReVeS est celui d'un promeneur qui se ballade en campagne, ou en montagne, et souhaite obtenir des informations sur une espèce de plante à partir d'une (ou plusieurs) photos (ou vidéos) de ses feuilles (et de ses fleurs). Les verrous scientifiques posés par un tel outil sont nombreux. Ils concernent tout d'abord le traitement d'images ou de vidéos. En effet, en supposant que l'utilisateur n'a d'autre outil que son Smartphone, cela implique de savoir segmenter des feuilles ou des fleurs sur fonds complexes (naturels), de savoir extraire de manière automatique les descripteurs de forme, de couleur, de texture pertinents, de savoir éventuellement calculer des statistiques de formes, etc ; tout ceci avec une possibilité d'interaction intuitive avec l'utilisateur que l'on n'a pas lorsque l'on traite des images ou des vidéos sur un ordinateur. Certains verrous sont également d'ordre géographique puisque la possibilité de géolocalisation nous conduit naturellement à exploiter les connaissances phytogéographique, géologiques et la répartition des espèces en France. Ensuite, la fusion de toutes ces données éventuellement complétées par d'autres informations (date, météo par exemple) constitue un véritable défit. Enfin, l'étude des usages d'un tel dispositif nous semble particulièrement intéressante. En effet, il pourrait ouvrir la voie à de nouvelles recherches dédiées aux espaces naturels. Il pourrait également être utilisé dans le cadre de parcs urbains ou être appliqué à la végétation sauvage dans la ville qui devient une question écologique importante. Ainsi, de multiples questions pourront être traitées : science citoyenne, conservation de la nature, serious game environnemental, web 2.0, etc.
Type de document :
Communication dans un congrès
8èmes journées francophones Mobilité et Ubiquité (UBIMOB), Jun 2012, Anglet, France. pp.49-54, 2012
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00760026
Contributeur : Guillaume Cerutti <>
Soumis le : lundi 3 décembre 2012 - 12:29:42
Dernière modification le : vendredi 16 décembre 2016 - 01:03:01

Identifiants

  • HAL Id : hal-00760026, version 1

Citation

Laure Tougne, Guillaume Cerutti, Antoine Vacavant, Julien Mille, Violaine Antoine, et al.. Projet ReVeS : Reconnaissance de Végétaux pour de interfaces Smartphones. 8èmes journées francophones Mobilité et Ubiquité (UBIMOB), Jun 2012, Anglet, France. pp.49-54, 2012. <hal-00760026>

Partager

Métriques

Consultations de la notice

696