Perception des infrasons

Résumé : Les sons, dont le spectre est partiellement ou totalement en dehors de l'intervalle 20 Hz - 20 kHz, sont classiquement qualifiés d'inaudibles. Pourtant, la sensibilité de l'oreille s'étend en dehors de cet intervalle même si elle est beaucoup plus faible pour les infrasons et les sons de basses fréquences. De plus, l'être humain peut percevoir les infrasons par d'autres voies que le seul chemin auditif. En milieu industriel, dans la nature ou à proximité d'installations, les sources infrasonores sont nombreuses. L'existence d'effets nuisibles ou désagréables à l'homme de ces sons quasi-inaudibles est un fait prouvé dès lors que leurs niveaux sont suffisamment élevés. Cet article propose, au moyen d'une revue bibliographique, d'éclairer le lecteur sur la sensibilité humaine aux infrasons et basses fréquences, sur les effets physiologiques constatés lors d'une exposition à des niveaux élevés et les mesures de prévention possibles. Des recommandations de limites d'exposition des salariés sont proposées.
Type de document :
Article dans une revue
Acoustique et Techniques, 2011, pp.4-10
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [24 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00743497
Contributeur : Anne-Sophie Farizy <>
Soumis le : vendredi 19 octobre 2012 - 11:25:24
Dernière modification le : vendredi 24 juin 2016 - 15:20:13
Document(s) archivé(s) le : samedi 17 décembre 2016 - 02:40:58

Fichier

Article_AT_67_Chatillon.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : hal-00743497, version 1

Collections

Citation

Jacques Chatillon. Perception des infrasons. Acoustique et Techniques, 2011, pp.4-10. 〈hal-00743497〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

308

Téléchargements de fichiers

9377