Impact de l'implantation d'un système de récifs artificiels sur les comportements trophiques des téléostéens dans la baie de Marseille

Résumé : Situées à l'interface entre continent et océan, les zones côtières revêtent une importance cruciale dans le fonctionnement des écosystèmes marins. Leur production primaire locale est importante et elles subissent les apports et les influences de diverses sources de matière organique allochtone. Comprendre le fonctionnement trophique des écosystèmes côtiers s'avère donc complexe, particulièrement dans la baie de marseille, deuxième agglomération française, où les influences des activités anthropiques s'ajoutent aux influences naturelles. Dans le cadre du programme "RECIFS PRADO", 400 récifs artificiels ont été implantés dans la baie de marseille. Ce programme, le plus important en méditerranée, représente une immersion de près de 27 000 m 3 de modules artificiels pour favoriser la petite pêche côtière. Il représente une occasion unique de comprendre le fonctionnement trophique d'un tel système, en mettant l'accent sur les comportements alimentaires des téléostéens. Deux approches méthodologiques complémentaires ont été utilisées pour aborder ce problème : l'analyse des isotopes stables du carbone (δ 13 C) et de l'azote (δ 15 n), et l'analyse des contenus stomacaux. Les isotopes stables sont un indicateur de l'alimentation moyenne des téléostéens et permettent de déterminer leur niveau trophique et les sources de carbone principalement utilisées. L'analyse des contenus stomacaux permet de connaître leur alimentation récente et de mieux expliquer les valeurs des ratios isotopiques. Cette étude a porté sur 32 espèces de téléostéens, échantillonnées en été et en hiver sur deux récifs artificiels. Elle a montré : (1) que les téléostéens présents dans la zone d'implantation des récifs artificiels occupent au moins trois niveaux trophiques et utilisent une large gamme de proies (euarthropodes pélagiques et benthiques, producteurs primaires, téléostéens, mollusques). Une grande partie de ces organismes a été retrouvée dans les inventaires réalisés sur les récifs, ce qui confirme le rôle trophique important que peuvent jouer les structures artificielles en milieu marin; (2) que les signatures isotopiques des téléostéens présentent une faible variabilité spatiale et temporelle. Seules quatre espèces (Boops boops, Scorpaena scrofa, Symphodus tinca et Trigloporus lastoviza) ont des signatures isotopiques différentes entre les deux récifs. Une différence de signatures isotopiques entre l'été et l'hiver n'a été observée que chez sept espèces. Elle peut être attribuée à une modification des signatures isotopiques des proies mais aussi à une différence d'alimentation associée à une variation des facteurs de discrimination isotopique.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00739763
Contributor : Mio Aigle <>
Submitted on : Monday, October 8, 2012 - 7:18:29 PM
Last modification on : Friday, January 25, 2019 - 4:38:03 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-00739763, version 1

Citation

Pierre Cresson, Melanie Ourgaud, Sandrine Ruitton, Mireille Harmelin. Impact de l'implantation d'un système de récifs artificiels sur les comportements trophiques des téléostéens dans la baie de Marseille. Vèmes Rencontres de l'ichtyologie en France, Mar 2012, Paris, France. ⟨hal-00739763⟩

Share

Metrics

Record views

274