Propos sur la responsabilité scientifique du psychologue. Essai d'épistémologie appliquée

Résumé : Si l'exercice professionnel de la psychologie suppose l'utilisation de connaissances scientifiques, celle-ci implique la responsabilité scientifique du psychologue. Pour préciser ce qu'elle est, il est utile de préciser ce qu'on entend par connaissance scientifique en psychologie, ce qui constitue un exercice d'épistémologie appliquée. Une approche ternaire du rapport au savoir est appliquée à l'identification des troubles mentaux, à l'évaluation clinique du changement, à la démonstration d'une influence et à l'édification des objets de connaissance en psychologie. Cette analyse suggère que le psychologue est probablement conduit à affirmer, à la lumière des connaissances disponibles, l'indétermination psychologique dans laquelle se trouve la personne à laquelle il s'intéresse.
Type de document :
Article dans une revue
Pratiques Psychologiques, Elsevier Masson, 2012, 18, pp.373-383. 〈10.1016/j.prps.2012.07.001〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00715513
Contributeur : Stéphane Vautier <>
Soumis le : dimanche 8 juillet 2012 - 10:50:43
Dernière modification le : mardi 3 février 2015 - 15:14:21
Document(s) archivé(s) le : jeudi 15 décembre 2016 - 21:00:19

Fichier

SVautier_PratPsyc.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

Collections

Citation

Stéphane Vautier. Propos sur la responsabilité scientifique du psychologue. Essai d'épistémologie appliquée. Pratiques Psychologiques, Elsevier Masson, 2012, 18, pp.373-383. 〈10.1016/j.prps.2012.07.001〉. 〈hal-00715513〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

400

Téléchargements de fichiers

435