Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Analyse spatiale de structures paysagères : Identification, caractérisation et modélisation multi-niveaux. Application en contexte agricole bocager

Clémence Vannier 1, 2
1 LETG - Rennes - Littoral, Environnement, Télédétection, Géomatique
LETG - Littoral, Environnement, Télédétection, Géomatique UMR 6554
Résumé : L'évolution des modes d'occupation et d'utilisation des sols ont des conséquences fondamentales sur l'environnement. Dans les régions caractérisées par une agriculture intensive, comme la Bretagne, l'intensification croissante des territoires agricoles entraîne une dégradation des milieux " naturels ", et de profonds changements dans les structures paysagères (bocages, zones humides, ...) (Cheverry, 1998). Or, ces structures jouent un rôle déterminant dans la conservation des écosystèmes, de la biodiversité tant faunistique que floristique (Baudry et al. 2000; Mérot et al., 1999; Saunders et al., 1991), mais aussi sur la qualité de l'eau, des sols, etc. L'évolution des pratiques agricoles et des structures paysagères dépendent à la fois de facteurs locaux, de politiques locales, et de politiques globales (Houet et al., 2008). Les pratiques agricoles sont mises en place par les agriculteurs sur le territoire sous la contrainte de ces facteurs à différents niveaux d'organisation(Thenail, 2002 ; Thenail et Baudry, 2001 ; Vannier, 2010). Ce travail porte plus particulièrement sur les pratiques effectuées sur les haies bocagères. En effet, ces structures paysagères ont un rôle multifonctionnel et les pratiques agricoles effectuées sur les haies ont un impact avéré sur le plan environnemental (notamment dans son rôle de corridor écologique pour la faune et la flore environnante). Le site d'étude privilégié pour cette étude est la Zone Atelier de Pleine-Fougères (http://www.caren.univrennes1. fr/pleine-fougeres) située en Bretagne au nord-est de l'Ille-et-Vilaine, au sud de la Baie du Mont-Saint-Michel (48° 36' N, 1° 32' W). L'objectif principal de ce travail est de mettre en relation la dynamique de pratiques d'acteurs à différents niveaux d'organisation et leur traduction paysagère en termes de continuités et discontinuité de structures paysagères (en particulier des haies) à différentes échelles. Dans un premier temps il s'agit d'identifier et de caractériser les structures et éléments de structures paysagères, à partir de données de télédétection à différentes échelles. Plus particulièrement, l'objectif est d'évaluer le potentiel de données satellitales à haute et très haute résolution spatiale pour l'identification et la caractérisation d'éléments fins du paysage. Dans un second temps il s'agit d'analyser le contexte dans lequel ces structures évoluent afin de modéliser les interactions entre les éléments du système agricole bocager. Plus particulièrement, l'objectif est d'identifier les facteurs qui jouent sur la dynamique spatiale et temporelle de répartition des haies afin d'analyser comment certains types de structures émergent et évoluent dans le paysage.
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00693455
Contributor : Clémence Vannier <>
Submitted on : Wednesday, May 2, 2012 - 4:54:10 PM
Last modification on : Saturday, March 28, 2020 - 2:16:56 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-00693455, version 1

Citation

Clémence Vannier. Analyse spatiale de structures paysagères : Identification, caractérisation et modélisation multi-niveaux. Application en contexte agricole bocager. Dixièmes rencontres de ThéoQuant, Feb 2011, Besançon, France. ⟨hal-00693455⟩

Share

Metrics

Record views

358