Principe, élément ou qualité: le problème du feu dans la physique stoïcienne de Juste Lipse

Résumé : Lipse a voulu donner à la théorie stoïcienne du feu une cohérence qu'elle n'avait sans doute pas chez les multiples auteurs auxquels il se réfère. Il n'y parvient qu'en tirant le feu du côté des principes, c'est-à-dire en en faisant la source et le moteur de toute activité dans le Monde. Le feu cesse alors d'être matière, même s'il n'y a pas de frontière qui sépare ce feu principe des manifestations élémentaires des phénomènes ignés. Il n'est alors pas choquant de dire que Dieu est feu. La théorie stoïcienne du feu se trouve ainsi développée par Juste Lipse de telle sorte que soit sauvée sa dimension théologique. Mais cela se fait au détriment de la physique, puisqu'un tel feu n'est plus celui qui agit dans les processus naturels dont le chimiste ou le métallurgiste ont l'expérience. Cela peut nous aider à comprendre les raisons pour lesquelles la physique des stoïciens n'a pas tenu, dans les sciences du XVIIe siècle, une place comparable à celle qu'occupa la doctrine épicurienne.
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00670387
Contributor : Bernard Joly <>
Submitted on : Wednesday, February 15, 2012 - 12:10:10 PM
Last modification on : Tuesday, July 3, 2018 - 11:46:01 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-00670387, version 1

Collections

Citation

Bernard Joly. Principe, élément ou qualité: le problème du feu dans la physique stoïcienne de Juste Lipse. Hiro Hirai and Jan Papy. Justus Lipsius and Natural Philosophy, Koninklijke Vlaamse Academie Van Belgie Voor Wetenschappen En Kunsten, pp.53-61, 2011, Contactforum. ⟨hal-00670387⟩

Share

Metrics

Record views

197