Les liaisons chimiques entre patients et médecins au XVIIe siècle

Résumé : La diffusion des idées paracelsiennes en France à partir de la fin du XVIe siècle n'a pas seulement bouleversé les théories du fonctionnement du corps humain et de la fabrication des médicaments. Elle a aussi fait apparaître un nouveau type de médecin, plus intéressé par le malade que par la doctrine, défiant à l'égard des institutions professionnelles et à la recherche de nouveaux dispositifs où puisse se déployer une conception renouvelée des rapports entre le malade et son médecin. C'est cette conséquence inattendue et souvent occultée du paracelsisme qui est mise en lumière, en recherchant ce qui, dans l'approche chimique du malade, de son corps et des remèdes, pouvait conduire à de telles transformations dans la manière d'être médecin et de nouer la relation avec le malade.
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00670380
Contributor : Bernard Joly <>
Submitted on : Wednesday, February 15, 2012 - 12:00:07 PM
Last modification on : Tuesday, July 3, 2018 - 11:45:51 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-00670380, version 1

Collections

Citation

Bernard Joly. Les liaisons chimiques entre patients et médecins au XVIIe siècle. Claire Crignon-De Oliveira et Marie Gaille. Qu'est-ce qu'un bon patient? Qu'est-ce qu'un bon médecin?, Editions Seli Arslan SA, pp.220-233, 2010. ⟨hal-00670380⟩

Share

Metrics

Record views

170