Le dépassement des sexotypes dans la figure de la " madone ". Ségolène Royal dans la campagne électorale de 2007

Résumé : Le recours à la figure médiatique de la " madone " pour représenter une femme politique en 2007 présente une spécificité inédite : le terme " madone " servant à désigner Ségolène Royal est resémantisé pour faire explicitement référence à la Vierge et fonctionne comme un " mécanisme intégrateur " permettant de représenter le leadership au féminin de manière non contradictoire, au sein de l'identité catholique. Cependant, la figure de la " madone ", évoquée non sans ironie par les éditorialistes, se révèle versatile et entraîne l'émergence d'une nouvelle figure stéréotypée : celle de la " mystique exaltée " - mais ce recours plus traditionnel aux stéréotypes de genre est relégué dans les propos rapportés. Cette figure de la " madone " permet d'élargir la représentation des femmes politiques, sans leur donner une complète crédibilité pour autant.
Liste complète des métadonnées

Cited literature [5 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00606002
Contributor : Aurélie Olivesi <>
Submitted on : Tuesday, July 5, 2011 - 10:42:33 AM
Last modification on : Friday, April 19, 2019 - 2:26:12 PM
Document(s) archivé(s) le : Thursday, October 6, 2011 - 2:21:35 AM

Files

AOlivesi_DL_2009.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00606002, version 1

Collections

Citation

Aurélie Olivesi. Le dépassement des sexotypes dans la figure de la " madone ". Ségolène Royal dans la campagne électorale de 2007. Le discours et la langue, Cortil-Wodon: Editions modulaires européennes, 2009, 1, pp.137-158. ⟨hal-00606002⟩

Share

Metrics

Record views

285

Files downloads

382