La forme "être en train de" comme éclairage de la fonction de l'imparfait

Résumé : En intégrant la forme "être en train de + infinitif" au sein du système d'oppositions de l'imparfait, nous réexaminons les approches aspectuelle et anaphorique des formes verbales du passé. Les critères aspectuel et anaphorique s'avérant peu efficaces pour différencier la fonction de l'imparfait simple et celle de la forme "être en train de" à l'imparfait, nous proposons une description en termes pragmatiques, via le concept de "(dé-)focalisation". Selon cette analyse, le choix d'une forme verbale adaptée permet d'orienter la focalisation soit sur le sujet, soit sur le prédicat, soit encore sur un autre élément en dehors de la relation prédicative.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [27 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00599744
Contributeur : Lidia Lebas-Fraczak <>
Soumis le : vendredi 10 juin 2011 - 18:42:00
Dernière modification le : mercredi 29 novembre 2017 - 15:01:58
Document(s) archivé(s) le : dimanche 11 septembre 2011 - 02:26:22

Fichier

LLF_Chronos.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00599744, version 1

Collections

Citation

Lidia Lebas-Fraczak. La forme "être en train de" comme éclairage de la fonction de l'imparfait. Cahiers Chronos, Rodopi, 2010, 21, pp.161-179. ⟨hal-00599744⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

314

Téléchargements de fichiers

414