La « longue queue » sans la tête : paradoxes de la diffusion pirate des œuvres audiovisuelles en Chine

Résumé : La diffusion souterraine de biens culturels, presse, livres, musique, vidéos, a pu, historiquement, permettre de contourner des censures, en particulier les censures d'États totalitaires. Or, l'État chinois semble parfois instrumentaliser l'économie souterraine pour en faire une arme de chantage et de censure financière. La notion controversée de « long tail » se verrait ainsi illustrée par un paradoxe : les œuvres étrangères, y compris les plus improbables, sont disponibles sur les marchés souterrains, tandis que la diffusion pirate permet de décapiter les recettes domestiques des coproductions internationales, si elles contreviennent aux canons politiques.
Type de document :
Communication dans un congrès
Piratages audiovisuels. Les réseaux souterrains de la mondialisation culturelle, Jun 2009, Paris, France
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00558045
Contributeur : Christophe Lenoir <>
Soumis le : jeudi 20 janvier 2011 - 16:40:05
Dernière modification le : vendredi 24 mars 2017 - 09:31:19

Identifiants

  • HAL Id : hal-00558045, version 1

Collections

Citation

Christophe Lenoir. La « longue queue » sans la tête : paradoxes de la diffusion pirate des œuvres audiovisuelles en Chine. Piratages audiovisuels. Les réseaux souterrains de la mondialisation culturelle, Jun 2009, Paris, France. <hal-00558045>

Partager

Métriques

Consultations de la notice

96