La co-construction du savoir lexical dans les discours didactiques: dialogisme et identité disciplinaire, le cas des cours magistraux

Résumé : Dans l'optique de l'intégration des étudiants non francophones dans les filières universitaires françaises, nous nous intéressons au discours de l'enseignant de cours magistral (CM), genre universitaire présentant le plus de difficultés pour ce type de public. Le CM, discours monologal, est cependant dialogique et interactif, le discours de l'enseignant n'étant pas une activité solitaire. Cherchant à obtenir l'adhésion de son auditoire, l'enseignant s'appuie sur un savoir collectif partagé (connaissances antérieures des étudiants) et en construction. On peut donc parler de savoir co-construit. Nous nous intéressons particulièrement aux interactions visant la transmission du savoir lexical. Dans la continuité de recherches précédentes (Carras 2008), nous nous attacherons dans cet article à identifier les marqueurs dialogiques de co-construction du savoir lexical dans un corpus de CM de trois disciplines : sciences économiques, littérature et physique. Notre intérêt pour la place occupée par l'activité métalexicale dans le CM tient au public allophone cible de notre étude, et au fait que le discours d'enseignement vise à créer chez l'étudiant simultanément la maîtrise des concepts et la maîtrise de la terminologie de la discipline (Mortureux 1986). Le lexique est ainsi outil et objet d'apprentissage. Ainsi, le discours de l'enseignant en CM présente une importante activité d'explicitation de la terminologie (Bouchard et Parpette 2003 et 2007). L'identification des marqueurs d'explicitation du lexique devrait nous permettre de mettre en évidence trois aspects : l'intensité de l'activité d'explicitation du lexique dans le discours de l'enseignant, les différents types d'explicitation, et la place de l'auditoire dans cette co-construction du savoir lexical. Le but de cette étude est de repérer dans ces discours d'enseignants de disciplines diverses, à la fois des points de convergence, qui seraient la marque d'un genre discursif (le Cours Magistral) et des points de divergence, qui seraient la marque d'une identité disciplinaire. Bouchard, R. et Parpette, C. (2007) « Gestion lexicale et prise de notes dans les cours magistraux : le cas des CM de droit », LIDIL n°35, pp 199-209. Carras, C. (2008) « L'accès à un contenu en français de spécialité : aspects linguistiques, pragmatiques et culturels ». Apprendre une langue de spécialité : enjeux culturels et linguistiques. Éditions de l'École Polytechnique, coll. « Langues et Cultures », pp 121-134. Mortureux, M.-F. (1986) « Enseignement des langues et vulgarisation », ELA n°61, Paris, Didier Erudition, pp 67-77. Parpette, C. et Bouchard, R. (2003) « Gestion lexicale et prise de notes dans les cours magistraux ». Arob@se vol 1-2, pp 69-78
Type de document :
Communication dans un congrès
Colloque International "Spécificités et diversité des interactions didactiques : disciplines, finalités, contextes", université de Lyon - ICAR - CNRS - INRP, 24-26 juin 2010, Jun 2010, LYON, INRP, France
Liste complète des métadonnées


https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00533688
Contributeur : Véronique Riviere <>
Soumis le : mardi 8 février 2011 - 09:24:02
Dernière modification le : mardi 8 février 2011 - 09:24:02
Document(s) archivé(s) le : lundi 9 mai 2011 - 02:32:17

Fichier

CARRAS.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00533688, version 1

Collections

Citation

Catherine Carras. La co-construction du savoir lexical dans les discours didactiques: dialogisme et identité disciplinaire, le cas des cours magistraux. Colloque International "Spécificités et diversité des interactions didactiques : disciplines, finalités, contextes", université de Lyon - ICAR - CNRS - INRP, 24-26 juin 2010, Jun 2010, LYON, INRP, France. <hal-00533688>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

291

Téléchargements du document

270